En direct

Hauts-de-France: les travaux publics réclament des consignes plus claires
Alors que le confinement lié à la pandémie de Coronavirus se met en place, la FRTP des Hauts-de-France réclame un message clair concernant l’arrêt des chantiers. - © Danimages - stock.adobe.com

Hauts-de-France: les travaux publics réclament des consignes plus claires

Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 17/03/2020  |  Hauts-de-FranceFRTPCoronavirus

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux publics
Hauts-de-France
FRTP
Coronavirus
Valider

La FRTP des Hauts-de-France souhaite des consignes plus claires de la part des pouvoirs publics. En effet, même si les chantiers semblent faire partie des activités justifiant des déplacements, puisqu’ils sont incompatibles avec le télétravail, de nombreuses difficultés se posent au chef d’entreprise ou d’établissement.

« Dans le contexte actuel je ne vois pas comment les chantiers de TP peuvent être maintenus, tout en garantissant que nous ne devenions pas de possibles vecteurs de la propagation du virus. Il nous apparaît donc que la règle générale devrait être la fermeture des chantiers, avec des exceptions à cette règle définies, comme le maintien de la sécurisation des chantiers et les interventions d’urgences, sur demande préfectorale », constate le Président de la FRTP des Hauts-de-France, Bernard Duhamel.

Nombreuses difficultés

Bernard Duhamel souligne les nombreuses difficultés auxquelles doivent faire face les chefs d’entreprise ou d’établissement, comme l’absence de main-d’œuvre  — en raison des gardes d’enfant, notamment —, l’anxiété des équipes — à la fois pour leur santé, mais aussi, depuis hier, sur le risque de subir des contrôles —, l’annulation de livraisons de certains fournisseurs, la demande de certains donneurs d’ordres d’interrompre les chantiers, l’incapacité à respecter les gestes barrières et, notamment, la distance d’un mètre entre les personnes sur des métiers pour lesquels le covoiturage est la norme, ou encore les risques liés à la co-activité, alors que maître d’œuvre et coordonnateur SPS sont parfois absents.

Commentaires

Hauts-de-France: les travaux publics réclament des consignes plus claires

Votre e-mail ne sera pas publié

Emmanuel

18/03/2020 10h:24

Merci Bernard pour ces remarques de on sens.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur