En direct

Hauts-de-France: de l’eau dans le (bio)gaz
Méthaniseur - © GRDF

Hauts-de-France: de l’eau dans le (bio)gaz

Emmanuelle Lesquel (Bureau de Lille du Moniteur) |  le 22/02/2019  |  EnergieEntreprisesCollectivités localesAisneNord

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Entreprises
Collectivités locales
Technique
Aisne
Nord
Oise
Pas-de-Calais
Somme
Vie du BTP
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Ils sont furieux. Jeudi 21 février 2019, les acteurs de la filière biogaz injecté de la région Hauts-de-France, qui travaillent de concert depuis plusieurs années à développer cette filière dans le cadre de la troisième révolution industrielle (Rev3), ont signalé à la presse leur incompréhension face à la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui « va tuer cette filière vertueuse en train de démarrer sur la région ».

« En Hauts-de-France nous allons être la région de France la plus impactée par ce changement d’orientation en matière de production de biogaz injecté dans le réseau. Nous avons en effet beaucoup travaillé pour que la région devienne la première d’Europe en matière de production de biométhane injecté », souligne en préambule Philippe Vasseur, président de la mission Rev3.

Deux cents projets dans les cartons

La région, qui compte déjà 11 projets réalisés et sept en cours, table sur une quarantaine de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Hauts-de-France: de l’eau dans le (bio)gaz

Votre e-mail ne sera pas publié

Chateigner

23/02/2019 22h:58

Cette énergie est propre si on s'en donne les moyens, et si elle n'est pas développée à outrance. Quelle est la diminution en carbone organique du sol (COS) due aux scenarii de méthanisation prévus par les promoteurs méthaniseurs ? En 2015 le Ministère avait co-signé l'accord des 4/1000, pour augmenter le COS dans les terres françaises. La méthanisation risque d'aller en sens inverse, tout est question de mesure. Engageons un dialogue sur des chiffres non discutables.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur