En direct

Haute-Savoie la demande de maisons de retraite médicalisées s'accroît

CAROLINE VUILLEROT |  le 31/03/2000  |  Haute-SavoieEphadLogementTemps de travailTravail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Savoie
Ephad
Logement
Temps de travail
Travail
Valider

Le second plan de construction des Mapad en phase active

La Haute-Savoie doit aujourd'hui faire face à une progression rapide de sa population âgée dépendante, nécessitant un hébergement en maison de retraite médicalisée. De 1992 à 1995, un premier plan d'équipement a permis de créer 700 lits pour un investissement de 300 millions de francs. Depuis 1997, un second plan est en cours. Satisfaire les besoins des familles à moyen terme était impossible avec le parc existant : d'ici à 2020, la population des plus de 75 ans devrait augmenter de 83 % dans le département !

Aujourd'hui, le second plan se concrétise avec la construction en cours des maisons d'accueil pour personnes âgées dépendantes (Mapad) d'Annecy-le-Vieux, Saint-Jean-D'Aulps, Vacheresse, Veigy-Foncenex et Cluses. A Evian et Saint-Gervais, la construction d'une Mapad et d'une petite structure d'hébergement temporaire va démarrer; d'autres projets se montent à Saint-Paul et Annecy.

A l'horizon 2005, ce sont 400 lits supplémentaires qui devraient être livrés, un investissement estimé à 200 millions . De quoi normalement répondre enfin - et au moins temporairement - à la demande. « Nous avons recentré nos efforts là où se trouvent réellement les besoins, sur le bassin d'Annecy et sur le secteur Evian/Thonon-les-Bains », précise François Buisson, chargé des établissements de personnes âgées au conseil général.

Outre le retard pris en matière d'hébergement des personnes âgées dans un département où la population a doublé en trente-cinq ans, la Haute-Savoie est confrontée à une problématique spécifique : les familles qui s'y sont installées pour raisons professionnelles aspirent à y faire venir leurs parents, lorsque ces derniers atteignent l'âge de la dépendance. « C'est aussi l'âge de l'entrée en maison de retraite dans 90 % des cas », explique Jacques Buisson.

Depuis 1988, la préférence est donnée à de petites Mapad - 50 à 60 lits pour celles de la seconde génération - sur le principe d'une structure par canton, pour favoriser la proximité. « Pour modérer le prix de journée, nous avons essayé de réduire au maximum les coûts de construction et de gestion », précise Jacques Buisson, en recourant aux terrain viabilisés donnés par les communes, à la construction de structures publiques données en gestion aux CCAS ou CIAS pour récupérer la TVA, à des équipes minimales, etc.

D'ici à 2020, la population des plus de 75 ans devrait augmenter de 83 % dans le département ! »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur