En direct

Haute-Saône John Garnier, le physicien maçon

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 09/02/2006  |  EntreprisesFormationTechnique

La vocation familiale a rattrapé John Garnier. Avec sa licence de physique, ce petit-fils et fils de maçons ne pensait pas faire carrière dans le bâtiment. Dirigeant depuis septembre 2001 de l’entreprise de bâtiment et de génie civil Cotta SAS, à Plancher-Bas, en Haute-Saône, il s’étonne encore de son parcours. « Contrairement à l’industrie, le bâtiment donne la possibilité à un manœuvre de devenir chef d’entreprise », constate-t-il.

Acteur de la métropole Belfort-Montbéliard. Embauché dans l’entreprise où travaillait son père, d’abord pour se faire de l’argent de poche pendant les vacances, John Garnier prend goût au métier. Il finit par accepter de remplacer le conducteur de travaux, sur le départ. « Dans la mécanique générale ou dans son application au bâtiment, le raisonnement est le même », souligne-t-il. Rapidement affecté au suivi de chantiers, il acquiert le statut d’interlocuteur naturel de l’ancien patron, lorsque ce dernier décide de céder son activité bâtiment.

Avec un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros en 2005 et 24 salariés, John Garnier a pris sa place dans l’aire urbaine Belfort-Montbéliard-Héricourt. « Le marché y est particulièrement concurrentiel avec des entreprises sérieuses, ce qui me conduit à fixer un objectif d’excellence », commente-t-il. Avec entre autres la construction du pôle éducatif à Plancher-Bas, 50 logements sociaux pour la SAFC à Grand-Charmont et 40 pour l’Opac de Haute-Saône à Héricourt, l’entreprise affiche un carnet de commandes rempli pour un an. La PME recrute un conducteur de travaux et a récemment promu une jeune femme de 23 ans au poste de chef de chantier. Faute de candidature spontanée, surtout pour les postes de production, le dirigeant encourage la promotion interne et l’apprentissage.

Membre du groupement régional CRII 2000, John Garnier est aussi le président de l’Union de la maçonnerie et du gros œuvre de Haute-Saône. A ce titre, il participe à la commission de mise en place des documents et textes unifiés de sa branche professionnelle à la Fédération française du bâtiment.

PHOTO - EST-GARNIER
PHOTO - EST-GARNIER

Commentaires

Haute-Saône John Garnier, le physicien maçon

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur