En direct

HAUTE-NORMANDIE De grands ouvrages structurants

RICHARD GOASGUEN |  le 25/04/1997  |  France entièreCollectivités localesUrbanismeSeine-MaritimeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Urbanisme
Seine-Maritime
Architecture
Valider

Après deux années où le budget régional a été arrêté par le préfet en raison de blocages politiques à l'assemblée, son édition 1997 a été adoptée, à la surprise quasi-générale, début mars.

Sans entrer dans les méandres politiciens, on peut souligner un premier point. Officiellement, si les conseillers régionaux FN ont choisi d'y souscrire cette fois, c'est en raison de l'absence d'augmentation des taux d'imposition (et ce pour la quatrième année consécutive, alors qu'une augmentation de 2 % des bases est attendue. Mais le président Antoine Rufenacht préfère mettre en avant que ce budget 1997 consacre les trois quarts de son montant global à l'investissement et à la formation des jeunes : 2 146 sur 2 859 millions francs. « J'ai tenu à ce que les grands ouvrages structurants, qui contribueront à l'essor économique de notre région, ne subissent aucun retard. C'est pourquoi, certaines infrastructures routières, telle la RN154, font l'objet d'importantes ouvertures de crédits. J'observe que la Haute-Normandie se situera au premier rang des dépenses d'investissement par habitant », souligne-t-il.

Au chapitre des investissements, derrière les lycées (593 millions de francs d'AP), on retrouve sans surprise l'enseignement supérieur (209 millions en 1997) avec les deux grands projets que constituent la Fac de médecine (travaux en cours) et la Fac de droit de Rouen (choix de l'architecte au 2e trimestre 1997).

Par ailleurs, les crédits de paiements seront principalement alloués au transport ferroviaire (59 millions) et aux ports (29 millions). Il convient de souligner également les 50 millions consacrés au logement (aides, politiques d'entrées de ville, politique de la ville, aménagement rural et les 176 millions dédiés au soutien à l'économie régionale (aides, parcs technologiques, friches industriels, etc).

CHIFFRES CLES

Budget total : 2 884 MF (+ 3 %).

Investissement : *1 392 MF.

Charge de la dette : 449 MF (- 1,1%).

Fiscalité ** : 0 %, 1 061 MF.

Epargne nette : 458 MF.

PHOTO : Chantier de la future faculté de médecine à Rouen.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur