En direct

Happy end à la Philharmonie de Paris
La Philharmonie de Paris... - © Jacques-Franck Degioanni / Le Moniteur

Happy end à la Philharmonie de Paris

Service Architecture & Urbanisme |  le 21/10/2021  |  RéalisationsParisJean NouvelPhilharmonie de Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Paris
Jean Nouvel
Philharmonie de Paris
Valider

On connaît la musique : une bonne transaction vaut mieux qu’un mauvais procès. Jean Nouvel et la Philharmonie de Paris semblent s’être rabibochés pour de bon…

Jouez hautbois, résonnez musettes! C’est par le biais d’un communiqué de presse «conjoint» que Jean Nouvel, les Ateliers Jean Nouvel (AJN) et la Cité de la musique - Philharmonie de Paris ont tenu à faire connaître l’accord transactionnel conclu entre eux, «par l’effet duquel il est mis fin de manière pleinement satisfaisante pour chacune des parties à la totalité de leurs différends, tous domaines confondus, notamment sur les coûts et les délais.»

Dans une formulation pesée au trébuchet, «les parties, qui reconnaissent que ces différends étaient la conséquence de divergences et de malentendus, ont décidé de les surmonter en engageant un dialogue aux fins de voir respecter et protéger l’intérêt public culturel.»

La suite du communiqué achève de déminer un contentieux enkysté et annonce de menus travaux complémentaires à venir…

«La maîtrise d’œuvre - assurée par Monsieur Jean Nouvel et la société Ateliers Jean Nouvel -, d’une part, l’établissement public Cité de la musique - Philharmonie de Paris, d’autre part, n’ont plus aucune revendication, de quelque nature qu'elle soit, l’un envers l’autre, y compris au titre des droits de propriété intellectuelle résultant de la réalisation de la Philharmonie de Paris.

Ainsi, Monsieur Jean Nouvel, la société des Ateliers Jean Nouvel et l’établissement public de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris se désistent et renoncent définitivement à toute réclamation, instance et action, devant quelque juridiction que ce soit.

En outre, les parties s’accordent sur le fait que l’architecture de la salle de concert et de l’intégralité de l’ouvrage est unanimement reconnue, tant en France qu’à l’étranger. A cet égard, elles annoncent s’être accordées sur la réalisation d’un programme de travaux complémentaires, arrêté dans le cadre d’une enveloppe de 15 millions d’euros décidée en accord avec l’Etat. Ces travaux seront réalisés sous la maîtrise d’œuvre d’AJN et de Monsieur Jean Nouvel.»

Sur le même sujet Jean Nouvel dénonce le "sabotage" de la Philharmonie de Paris

Sur le même sujet Pourquoi l'architecte Jean Nouvel boude l'inauguration de la Philharmonie de Paris

Commentaires

Happy end à la Philharmonie de Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Pierrick

21/10/2021 16h:34

...l’intégralité de l’ouvrage est unanimement reconnue à l'étranger ????? Ce n'est absolument pas ce que je constate. Pierrick

Votre e-mail ne sera pas publié

Olivier

21/10/2021 18h:31

Et Brigitte METRA dans tout cela ?… N’est-elle pas a minima la co-autrice de la conception de la salle ? Quid de sa propriété intellectuelle dans cette communication des 2 parties, relayée par ailleurs par Le Moniteur sans la mentionner ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil