Le moniteur
Hansgrohe, sous le signe de la stabilité
- © Kuhnle&Knoedler

Hansgrohe, sous le signe de la stabilité

Yannick Le Goff |  le 26/04/2019  |  IndustrieHansgroheRobinetterieNégoce chauffage sanitaire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Industrie
Hansgrohe
Robinetterie
Négoce chauffage sanitaire
Valider

Le chiffre d’affaires 2018 de la filiale française du spécialiste de la robinetterie pour la cuisine et la salle de bain s’affiche, malgré des gains de parts de marché,  en stabilité à 109,7 M€.  La faute à un second semestre décevant dans les circuits professionnels, et à une forte pression sur les prix du côté de la GSB.

Avec une croissance de son chiffre d’affaires d’1,5 % à 1,081 Md€ pour 2018, Groupe Hansgrohe vient une nouvelle fois d’enregistrer un niveau d’activité record. Une performance qui doit beaucoup aux ventes en Allemagne et en Chine (les deux premiers marchés de l’entreprise en croissances respectives de +4 % et +10 %)… et beaucoup moins à celles réalisées en France, stables à 109 M€ en 2018 par rapport à 2017.

+3 % dans les canaux professionnels

« Sur les canaux professionnels, notre activité a progressé de 3 %. Une croissance supérieure à la moyenne, qui correspond donc à des gains de parts de marché. On peut simplement regretter que 2018 n’ait pas tenu la distance. Après un excellent premier semestre, l’activité s’est effondrée. Et l’évolution n’est redevenue positive que depuis 3 ou 4 mois…  Du côté des circuits grand-public, la situation est un peu plus compliquée avec d’une part les problèmes rencontrés par quelques enseignes phares dans la mise en œuvre de leur stratégie, mais aussi une forte pression sur les prix engendrée par l’agressivité des pure players. Finalement, même si nous avons renforcé nos positions avec comme sur les réseaux professionnels des gains de part de marché, nos ventes s’affichent en recul de 5 %. D’où, en consolidé, la stagnation enregistrée en 2018 » explique Frédéric Pfeiffer, depuis l’an dernier directeur général d’Hansgrohe France.

Accompagner la digitalisation des partenaires historiques

Des résultats et une analyse qui ne font que confirmer, au moins en ce qui concerne la digitalisation croissante du secteur,  les choix stratégiques opérés par la filiale française depuis plusieurs années : « Notre stratégie est d’accompagner et  même de soutenir les efforts de digitalisation de nos partenaires historiques, à savoir le négoce professionnel » affirme Frédéric Pfeiffer. Un effort qui s’incarne notamment dans la mise à disposition des données et autres éléments digitaux (visuels, fiches techniques…) pour  une large part des 4000 références du catalogue, mais aussi dans l’absence de relations directes de la marque avec, par exemple, ManoMano et même ManoManoPro, le site réservé aux « pros » de la marketplace qui vient de naitre.

Commentaires

Hansgrohe, sous le signe de la stabilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur