En direct

Evénement

Haladjian scrute les trains de roulement et recycle les chenilles

Gilles Rambaud |  le 22/06/2012  |  VaucluseInternationalFrance entièreEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vaucluse
International
France entière
Europe
Valider

Le distributeur indépendant de pièces détachées lance deux nouveaux services autour des chenilles d’engins.

«Nous sommes une petite entreprise face à des réseaux de distributeurs puissants. Aussi devons-nous nous distinguer par une qualité de service très performante », résume Gérard Colombani, directeur des opérations d’Haladjian, distributeur indépendant de pièces détachées pour engins de chantier. Ses deux dernières idées concernent l’une et l’autre les chenilles. La première, baptisée « TrackControl », vise le train de roulement. « Nous nous sommes inspiré du suivi de l’état des pneumatiques qui existe déjà. Nous l’avons transposé aux chenilles en acier », explique Pierre Haladjian, directeur administratif et financier. Distributeur des pièces Berco, le sous-traitant attitré de plusieurs grandes marques comme Caterpillar ou Komatsu, Haladjian proposent d’inspecter régulièrement les engins sur chantier, de mesurer le degré d’usure des galets, des roues, des axes et de fournir sous forme graphique un état des trains de chenilles de chaque engin. Objectif : améliorer la maintenance préventive en changeant les pièces avant la casse, mais pas trop tôt non plus… Mieux : ces rapports sont fournis sous une forme informatique capable de s’intégrer dans les logiciels de gestion de parc utilisés par les services matériels. Pour l’instant ce service est réservé à quelques clients possédant une flotte importante. Haladjian réfléchit encore à la manière de le généraliser.

Récupération, revalorisation

Parallèlement un autre service a été lancé, toujours à destination des engins chenillés, cette fois à destination d’un public plus large. Il s’agit de la récupération, la destruction et la revalorisation des chenilles en caoutchouc usagées. Là encore l’exemple vient des pneumatiques, mais par défaut. Si la loi oblige les manufacturiers à mettre en place une filière de récupération et de valorisation des pneus usagés, rien de tel n’est prévu pour les chenilles. Pire : ce déchet n’est pas accepté par les centres d’enfouissement et, le plus souvent, s’entasse dans un coin derrière l’atelier. Haladjian propose de vous en débarrasser et facture la prise en charge à partir de 30 euros par paire de chenilles avec un tarif variable selon la taille.

PHOTO - 644955.BR.jpg
PHOTO - 644955.BR.jpg - © vincent leloup
L’entreprise

• Création en 1962
• 300 employés
• 90 000 références de pièces détachées en stock
• 65 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011
• 7 agences en France, 1 en Espagne et 1 au Maroc
• 20 000 m² d’entrepôt à Sorgues (Vaucluse)

50 ans d’indépendance autour des pièces détachées

Haladjian fête cette année ses 50 ans d’existence. Née en 1962, l’entreprise se donne pour mission d’être une alternative aux réseaux officiels de pièces détachées. En se fournissant directement chez les sous-traitants des constructeurs (Esco, Berco, Bridgestone, Donnaldson, Delco Rémy, etc.) elle est certaine de vendre exactement la même pièce que celle montée d’origine. A la fin des années 1980 Haladjian devient officiellement mandataire autorisé pour la marque Caterpillar : le distributeur n’a pas le droit de stocker des pièces de la marque, comme peut le faire Bergerat Monnoyeur, mais il peut les commander directement à l’usine après en avoir reçu commande de la part d’un de ses clients. La décennie passée a été marquée par une forte innovation informatique et une diversification. Après presque 15 millions d’euros d’investissement, le système « Futur H » est devenu opérationnel en 2008. Ce catalogue numérique est capable de s’intégrer à l’intérieur des progiciels de gestion de parc pour dématérialiser intégralement recherches de pièces, factures et bons de commande. Quant à Haléco, filiale apparue il y a dix ans, elle s’éloigne de la stricte mécanique pour s’ouvrir à l’environnement (absorbeur d’hydrocarbures, stockage de produits dangereux) et la sécurité (équipements de protection). Les petits-enfants du fondateur, Nelly et Pierre Haladjian, travaillent aujourd’hui dans l’entreprise familiale.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur