Matériaux et équipements

Hager lance son traducteur d’assistants vocaux

Mots clés : Domotique - Industriels du BTP - Ouvrage d'art

Après Legrand, c’est au tour d’Hager de présenter une interface entre la domotique et les assistants vocaux. Le passerelle IoT TJA560 peut relier une installation sous protocole KNX avec plusieurs objets connectés, dont les enceintes Google Home et Amazon Echo.

Les liens entre les assistants vocaux et la domotique se sont resserrés cet automne. Alors que Legrand et Netatmo présentaient leurs premiers logements compatibles avec l’application Maison d’Apple, Hager lançait sa passerelle IoT TJA560. Ce boitier joue le rôle d’intermédiaire entre une installation filaire sous protocole KNX et des objets connectés, notamment les enceintes Google Home et Amazon Echo. Le constructeur garde donc un pied dans l’intégration traditionnelle, quand son concurrent Legrand a choisi de s’en dégager avec Céliane With Netatmo. « Nous professionnalisons le domaine des objets connectés, indique Antoine Tartosa, responsable marketing pour le KNX et l’automatisme résidentiel d’Hager France. Nos formations au KNX sont de plus en plus demandées par les électriciens. » Du reste, le produit n’est disponible que dans le circuit de distribution du constructeur.

 

Deux couches d’application

 

Avec ce profil hybride, l’équipement n’échappe pas à une certaine complexité. La passerelle se pose dans le tableau électrique. Elle doit être reliée au bus KNX et au réseau internet du domicile. L’installateur la configure ensuite par le biais d’un navigateur web ou de l’application Hager IoT. Il y importe notamment les paramétrages du circuit de contrôle KNX. Certains objets connectés sont déjà intégrés dans l’appareil : les enceintes Home Sound System de Sonos, les ampoules Philips Hue, la station météo Netatmo, et l’assistant vocal Amazon Echo. Ils peuvent donc être incorporés dans des scénarios sans passer par un autre logiciel. Le dialogue s’opère tout même par le réseau internet du logement. « Nous n’avons pas de religion quant à l’incorporation d’autres protocoles locaux, précise Philippe Lemarotel, directeur marketing d’Hager France. Nous aviserons selon l’évolution du marché. » L’habitant peut contrôler le réseau KNX et ces quatre équipements avec le superviseur Domovea du fabricant.

Pour étendre ces échanges avec d’autres systèmes, Hager a opté pour la plate-forme d’IFTTT. Cette entreprise propose une application qui sert d’intermédiaire entre les équipements de différents constructeurs. Une fois la passerelle enregistrée, l’intégrateur peut concevoir des évènements impliquant l’infrastructure KNX et les dispositifs compatibles : l’enceinte Google Home, le thermostat Netatmo, une voiture BMW ou un réfrigérateur Samsung. L’occupant peut ensuite imaginer ses propres interactions par le biais de l’application IFTTT. « Nous obtenons ainsi un produit universel qui couvre toutes les possibilités », souligne Philippe Lemarotel. La passerelle IoT TJA560 est proposée à un prix public de 700 euros HTT.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X