Immobilier

HabX boucle une levée de fonds de 10 millions d’euros

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Lieux de travail

La start-up HabX, qui permet aux acquéreurs de co-concevoir leur logement, vient de lever 10 millions d’euros auprès de deux investisseurs, Idinvest et XAnge. Objectif : accélérer le développement de la jeune pousse dans toutes les métropoles de France, ainsi qu’à l’international à compter de 2019.

C’est un tour de table rondement mené. HabX, start-up qui propose aux potentiels acheteurs d’un logement neuf de configurer une habitation en fonction de leurs besoins et de leur budget, vient de boucler une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’XAnge et d’Idinvest, deux plateformes d’investissements. Objectif : développer la croissance de la jeune pousse sur l’ensemble des métropoles françaises, ainsi qu’à l’international à compter de 2019. Pour rappel, HabX compte aujourd’hui une vingtaine d’opérations actives en Ile-de-France, à Bordeaux Métropole et à Toulouse Métropole.

Déjà partenaire de Bouygues Immobilier, Kaufman & Broad et Vinci Immobilier, HabX entend devenir un « acteur central des smart cities ». Une ambition déjà affichée pour la start-up qui a participé au projet « Inventons la métropole du Grand Paris ». La jeune pousse aspire également « à devenir le fer de lance de la digitalisation du secteur immobilier », annonce-t-elle dans un communiqué.

 

Pallier l’inadéquation des offres de la promotion immobilière

 

Lancée en 2016, la start-up est partie d’un constat : il y aurait une inadéquation entre l’offre et la demande de promotion immobilière, la capacité de financement et les souhaits des acquéreurs n’étant pas pris en compte. Aussi, pour pallier ce manque, la start-up propose une plateforme où les futurs acquéreurs renseignent leurs besoins majeurs (nombre de pièces, exposition souhaitée…). HabX est ensuite chargée de transmettre ces requêtes aux promoteurs immobiliers qui adaptent leurs plans.

Les principaux investisseurs, Idinvest et XAnge, sont à l’origine de levées de fonds de sociétés comme Deezer ou encore Chauffeur Privé. « Les collectivités locales disposent également d’un véritable outil de planification urbaine afin de mieux maîtriser les enjeux sociaux et environnementaux de l’étalement urbain, mais aussi par exemple de favoriser l’accès à la propriété plutôt que le développement de produits locatifs » estime Mathias Flattin, VC Investment Manager chez XAnge.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X