En direct

Habiter en lisière de forêt

le 04/03/2011  |  ArchitectureAménagementMeurthe-et-Moselle

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Aménagement
Meurthe-et-Moselle
Valider

Sommaire du dossier

  1. Les 13 premiers écoquartiers français labellisés
  2. Un label pour identifier les "vrais" écoquartiers
  3. La métamorphose d’un bâtiment industriel
  4. Construire un écoquartier
  5. L’écoquartier se chauffe avec les eaux usées
  6. Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées
  7. Quartier-témoin la vitrine du Paris durable
  8. Habiter en lisière de forêt
  9. Grand Nancy Restauré, le plateau de Haye conserve l’esprit de la forêt
  10. Palmarès EcoQuartier : le ministère de l’Ecologie remet ses prix et confirme la création d’un label Ecoquartier
  11. L’écoquartier Terre Sud sort de terre
  12. Un écoquartier nantais récompensé
  13. La ZAC Clichy-Batignolles s’étend à l’ouest
  14. Le centre-ville transformé
  15. Reconversion Les châteaux de l'industrie s'ouvrent à la ville
  16. Nord Le canal de Roubaix ouvert à la navigation
  17. Métropole lilloise L’Union, futur pôle d’excellence métropolitain
  18. RECONVERSION Valoriser les traces d’une industrie passée
  19. Lille Métropole Mutation urbaine autour du canal de Roubaix
  20. La friche de l'Union gardera sa vocation économique
  21. Un îlot de bâtiments à énergie positive
  22. La mixité s’invite à Euralille
  23. Projet urbain La mixité urbaine s'invite à Euralille Un bâtiment, trois programmes
  24. Une école-paysage sur les terrains Renault
  25. Trois nouveaux programmes de logements prévus pour fin 2013 sur l’éco-quartier Hoche à Nanterre
  26. NANTES - Giboire, Nantes Habitat et LNH sur La Prairie-au-Duc
  27. NANTES Entretien avec Laurent Théry, directeur général de la Samoa « Nous lançons la première phase du futur écoquartier de la Prairie-aux-Ducs »
  28. Rouen L’équipe de Jacqueline Osty retenue pour le futur écoquartier
  29. Rouen poursuit sa reconquête de l’ouest
  30. un parc habité sur un ancien site militaire
  31. Des immeubles de logements s'habillent d'Inox et de cuivre
  32. Ecoquartiers en France 4/8 - Rennes : un parc habité sur un ancien site militaire
  33. Hanovre, quartier Kronsberg L’eau de pluie dessine le paysage urbain
  34. FRICHES MILITAIRES Fribourg-en-Brisgau La reconversion verte du quartier Vauban
  35. 6. ZOOM SUR. Le chantier de dépollution de La Courrouze à Rennes
  36. Ecoquartier Sarriguren : le développement durable à l’espagnole
  37. Ille et Vilaine La zac de La Courrouze en chantier
  38. La Courrouze, 45% d’espaces verts pour un quartier qui joue la mixité
  39. Un nouveau quartier ravive l’est nantais
  40. Ecoquartiers en France - Bottière Chénaie, à Nantes: l’anti-ghetto pour « bobos »
  41. L’île Seguin, durable, dense, culturelle
  42. Un hameau écologique en milieu rural
  43. Ecoquartier Un archipel d'îlots pour une extension urbaine
  44. Amiens Un écoquartier dans la ZAC Paul-Claudel
  45. urbanisme durable Un écoquartier dense remplace l’ancienne caserne
  46. Développement durable Un écoquartier autour d’une gare RER
  47. LYON CONFLUENCE Une presqu’île dense et économe en énergie
  48. Angers, plateau des Capucins Des îlots denses autour dune armature végétale
  49. Urbanisation périphérique Toulouse réconcilie densité urbaine et paysage
  50. Champagne-Ardenne - Trois écoquartiers distingués
  51. Un écoquartier en rives de Somme
  52. La friche Testut démarre sa mue en écoquartier
  53. Béthune Nicolas Michelin transforme la friche Testut en écoquartier
  54. L’écoquartier du Raquet en chantier
  55. L'écoquartier du Raquet entre en phase opérationnelle
  56. PROJET URBAIN - Un écoquartier sur les anciens chantiers navals
  57. Grande-Synthe lance son écoquartier
  58. Un « cadre stratégique écoquartiers » pour bâtir une ville durable
  59. Charte écoquartier adoptée
  60. Ecoquartiers en France 2/8 - Lille-Lomme : un écoquartier autour d'un ancien canal industriel
  61. Un jardin d’eau au rythme des précipitations
  62. Construction durable Rives de la Haute Deûle : le plus avancé des écoquartiers métropolitains
  63. L’écoquartier Remafer bientôt lancé
  64. Reims 1 200 logements dans un écoquartier
  65. Paris 18e Un jardin sous une halle ferroviaire
  66. Paris Une centrale photovoltaïque installée sur la halle Pajol d’ici à 2012
  67. Reconversion Une gare de marchandises devient auberge de jeunesse et bibliothèque
  68. Ecoquartiers en France - Paris - Zac Clichy-Batignolles : une ville dense autour d'un parc
  69. ZAC Clichy-Batignolles : trois délibérations annulées mais le chantier continue
  70. La ZAC Clichy-Batignolles se prépare à accueillir le nouveau palais de justice
  71. Clichy-Batignolles L’opération est prête à démarrer
  72. Paris. Le parc Clichy-Batignolles sous un nouvel éclairage
  73. CLICHY-Batignolles Un nouveau quartier parisien à l’horizon 2013-2014
  74. Euromed 2 : financement bouclé
  75. Parc de Clichy-Batignolles. Le Jardin du rail est en bonne voie
  76. « Euromed II vise à amplifier la dynamique engagée depuis quinze ans » François Jalinot directeut général de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée
  77. L'écoquartier des Docks entre en phase opérationnelle
  78. François Leclercq dessinera Euromed II
  79. ESSONNE Afin de réconcilier les 30-50 ans avec la banlieue Ris-Orangis réfléchit à un « écoquartier »
  80. Le label Ecocité attribué à l'extension d'Euroméditerranée
  81. Marseille Michelin, Fortier et Leclercq vont imaginer Euromed II
  82. Montpellier L’écoquartier Rive gauche est lancé
  83. Strasbourg Danube : une demi-voiture par logement
  84. Ecoquartiers : un référentiel qualité
  85. Strasbourg Aménagement du secteur Danube
  86. Restructuration urbaine aux Maurettes
  87. Urbanisme durable La friche Kronenbourg sera le premier écoquartier strasbourgeois
  88. 90 logements BBC dans l’écoquartier Terres Neuves
  89. Premier bilan énergétique contrasté pour le prix national Ecoquartier 2009
  90. Terres-Neuves fait peau neuve
  91. Des enrobés environnementaux pour la voirie de la ZAC de Bonne
  92. « Le logement social ne doit pas être traité comme du sous-logement »
  93. Ecole élémentaire Lucie AUBRAC Zac de la Bonne, Grenoble
  94. Le premier écoquartier sort de terre
  95. Un chantier bois exemplaire en ville
  96. La capitale girondine sur les traces « vertes » de Stockholm
  97. La ville de Grenoble, lauréate du palmarès Ecoquartier 2009
  98. Un quartier durable aux bassins à flots
  99. Bordeaux Un quartier lacustre irrigué par trois canaux
  100. Ecoquartiers en France 1/8 - Grenoble, quartier de Bonne : Un modèle de ville compact et végétal
  101. ZAC Andromède et Monges-Croix-du-Sud complètent l’offre immobilière
  102. AMÉNAGEMENT DURABLE La bonne méthode de Bonne
  103. Planification Des outils pour une urbanisation durable
  104. Concours ilot 8, Zac Andromede Toulouse
  105. GRENOBLE Bâtiment à énergie positive ZAC de Bonne
  106. Une volute de béton flotte sur Blagnac
  107. GRENOBLE Un pôle commercial de qualité
  108. L'écoquartier Andromède allie ambition architecturale et écoconception
  109. FRICHES MILITAIRES Grenoble Une charte HQE pour un quartier nocturne
  110. Géothermie profonde sur la ZAC Andromède
  111. GRENOBLE La caserne de Bonne bien dans sa ville
  112. Toulouse Lancement du premier programme de bureaux sur la ZAC Andromède
  113. Blagnac, ZAC Andromède Un quartier champêtre aux portes de Toulouse
  114. Haute-Garonne La ZAC Andromède dessine le nouveau visage de l’urbanisme toulousain
  115. Lyon Confluence, acte II
  116. Défis à La Confluence
  117. Quatre équipes pour un quartier
  118. Le monolithe
  119. 39 Logements, Lyon Confluence Clément Vergély
  120. Coussins gonflables de grandes dimensions
  121. Projet urbain Herzog & de Meuron, A Lyon-confluence
  122. L'exceptionnel chantier du pôle loisirs et commerces à la Confluence
  123. Ecoquartiers en France 3/8 - Lyon Confluence : le sud de la presqu'île rendu à la ville
  124. Lyon Confluence se déploie vers le Rhône
  125. Lyon Confluence. Un puzzle végétal entre Saône et Rhône
  126. Grand Lyon A la reconquête des berges de Saône
  127. Lyon GRS Valtech dépollue les terrains de La Confluence
  128. 10 écoquartiers grimpent les marches de l’Est
Rénovation urbaine -

La rénovation du plateau de Haye, 440 ha sur les hauteurs de Nancy, s’appuie sur la trame forestière existante pour réorganiser les quartiers et tisser des liens entre programmes neufs et réhabilitations.

Cible des politiques de la Ville qui ont été successivement appliquées aux grands ensembles et aux cités, le plateau de Haye (12 200 habitants) est un territoire de 440 ha à cheval sur les communes de Nancy, Laxou et Maxéville. C’est l’un des sept sites sur lesquels la communauté urbaine du Grand Nancy a engagé une rénovation urbaine, mais à l’échelle de l’agglomération, dans une démarche solidaire et cohérente, pour un montant total de 496 millions d’euros. Le plateau de Haye comprend trois quartiers nés au cours des Trente Glorieuses : à l’ouest, Champ-le-Bœuf, à l’est, le quartier Les Aulnes, et au centre, le quartier du Haut-du-Lièvre dont le plan d’origine a été conçu par l’architecte Bernard Zehrfuss. Avec, au bord du plateau, les deux emblématiques barres du Cèdre bleu et du Tilleul argenté, longues de 400 et 300 m, qui dominent la ville historique.

Aujourd’hui, le plateau s’enrichit d’un jardin botanique forestier de 17 ha, intégrant dans sa partie sud une esplanade des sports. Une trame de rues et d’avenues accueille les nouveaux îlots de logements de la ZAC Solvay, aux typologies variées. Des jardins en forme de bosquets ont remplacé les parkings au pied des barres et tours. Le tout avec des prestations simples (enrobé, dalles et stabilisé au sol). En quatre ans (la convention Anru a été signée en janvier 2007), 100 ha d’espaces publics ont été créés, 700 logements aidés construits et 3 500 réhabilités.
Cette transformation radicale et rapide illustre la méthode d’Alexandre Chemetoff, architecte, urbaniste et paysagiste, chargé du schéma directeur d’ensemble. « Il fallait que les transformations aient un effet de masse suffisant, en un temps restreint, pour que chacun puisse en prendre la mesure », explique l’architecte. Le contexte a porté cette stratégie, avec l’acquisition de 80 ha sur les anciennes carrières Solvay, et l’accord, rapidement conclu, sur la clé de répartition des logements sociaux dans l’agglomération.

Déconstruction du merlon

Fidèle à une observation attentive du terrain, ce « constructeur de situations » cherche aussi à révéler les qualités du site. L’une d’elles : la trame forestière (25 ha), issue du préverdissement réalisé à la fermeture des carrières Solvay, mais coupée du grand ensemble par un merlon de 17 m de hauteur qui le protégeait des tirs. « Nous sommes sur un plateau à la lisière de la forêt de Haye, et c’est à partir de là que nous dessinons l’avenir de cette partie de la ville, » ajoute l’architecte. Premier acte symbolique fort, la déconstruction sélective du merlon, pour désenclaver le Haut-du-Lièvre. Suivie de travaux de terrassement colossaux (755 000 m3 de déblais, 635 000 m3 de remblais) pour élargir le site. Une gestion éclairée transforme aujourd’hui cette trame verte en un parc botanique forestier. « Les restaurations, constructions et aménagements pour le plateau de Haye proposent une autre façon de vivre en ville, à la lisière de la forêt », poursuit l’architecte. Une relation à la forêt, que chaque nouvel îlot de logements s’emploie à inventer dans ses vues, ses extensions (balcons, loggias) et ses cours arborées ouvertes sur les bois.

PHOTO - 523668.BR.jpg
PHOTO - 523668.BR.jpg - © Airdiasol.Rothan
PHOTO - 523664.BR.jpg
PHOTO - 523664.BR.jpg - © Arnauld Duboys Fresney
CARTE - 529134.BR.jpg
CARTE - 529134.BR.jpg - ©
PHOTO - 526969.BR.jpg
PHOTO - 526969.BR.jpg - © Bureau des paysages
PHOTO - 526968.BR.jpg
PHOTO - 526968.BR.jpg - © Airdiasol.Rothan
PHOTO - 527171.BR.jpg
PHOTO - 527171.BR.jpg - © AGMP ARCHITECTES
PHOTO - 525278.BR.jpg
PHOTO - 525278.BR.jpg - © cartignies-canonica
PHOTO - 527170.BR.jpg
PHOTO - 527170.BR.jpg - © ARNAULD DUBOYS FRESNEY
PHOTO - 523666.BR.jpg
PHOTO - 523666.BR.jpg - © STEPHANE CHALMEAU

Parc - Un jardin botanique forestier pour refonder le quartier

Le préverdissement sur 25 ha, réalisé à la fermeture des carrières Solvay en 1985, offre une structure paysagère à l’échelle du grand ensemble dont Alexandre Chemetoff se saisit pour refonder le quartier. Avec des préalables : déplacer la maison d’arrêt qui avait été programmée sur ce boisement, araser le merlon haut de 17 m pour relier les barres du Haut-du-Lièvre à la trame forestière. Enfin, proposer une gestion éclairée, à la mesure de ce grand espace. Avec la contribution du paysagiste Gabriel Chauvel, les dynamiques végétales en place évoluent en un jardin botanique forestier. Les pierres sont ramassées pour monter des murs, les troncs d’arbres abattus deviennent des bancs, des branches tressées forment des clôtures. Ces installations sont réalisées avec les élèves de l’Ecole supérieure du paysage de Versailles et de l’Ecole nationale des Eaux et forêts de Nancy. Au sud du parc, l’esplanade des sports, plus structurée, comprend pistes d’athlétisme, de lancer de poids, terrains de baskets...

Barres et tours - Une réhabilitation quasi patrimoniale

Assumer l’héritage d’un patrimoine moderne est l’un des principes forts défendus par Alexandre Chemetoff pour le plateau de Haye. Les deux barres du Cèdre bleu et Tilleul argenté, réalisées par l’architecte Bernard Zehrfuss, constituent à ce titre un patrimoine remarquable par la qualité de leur construction (béton dense et excellents ferraillages), par le confort d’usage des logements, sans compter leur vue exceptionnelle. Les 1 261 logements ont fait l’objet d’une réhabilitation quasi patrimoniale. L’OPH de Nancy a investi 13 000 euros par appartement, « un coût très supérieur aux fonds propres investis dans le neuf », souligne Martial Delavis, directeur patrimonial. Parmi les travaux de réparation, le remplacement des 6 000 fenêtres d’origine par des châssis PVC bicolores (encadrements gris et ouvrants blancs) pour diminuer leur épaisseur. La barre du Cèdre bleu a fait l’objet d’une démolition partielle, sur neuf travées, qui ménage une ouverture sur la ville-centre en contrebas, établissant « une correspondance entre deux parties de ville que tout sépare », note l’architecte. L’espace libéré, dédié au jardinage et à la production agricole, crée un nouveau cœur de quartier pour le Haut-du-Lièvre. Une extrémité de la barre évolue en une tour des énergies. Equipée de capteurs solaires en façade, elle doit accueillir un rucher-école, une salle de réunion, la maison des jardiniers… Début des travaux : fin 2011.

Logements neufs - Des variations typologiques pour le confort des usagers

Des entrées individualisées comme dans une maison, des jardins en guise de hall d’entrée, des balcons de 25 m 2 , des coursives, des serres en pièce annexe sans surcoût de loyer, de grandes loggias, des fenêtres d’angle… L’éventail des solutions typologiques proposées par les architectes dans les îlots de logements aidés partage un même objectif : mettre l’accent sur le confort de l’usager plutôt que sur les effets de façade, dans de petites unités n’excédant pas R 6.

« Les architectes n’ont pas eu vraiment de cahier des charges, la philosophie de l’Opac étant avant tout de différencier les formes, les typologies, l’agencement, l’écriture. Bref, de reproduire la diversité de la ville ordinaire », précise Martial Delavis. Les 13 îlots implantés dans le nouveau quartier - la ZAC Solvay - déclinent habitat individuel groupé, logements intermédiaires et collectifs. Soit 700 logements au total, réalisés ou livrés pour les derniers à l’été 2011. Les programmes de logements privés sont lancés.

Fiche technique

Pilote d’opération : communauté urbaine du Grand Nancy. Aménageur délégué (ZAC Solvay) : Solorem. Bailleurs sociaux : Meurthe-et-Moselle Habitat et OPH de Nancy. Schéma directeur, maîtrise d’œuvre urbaine des espaces publics, suivi des projets construits et des réhabilitations et BET VRD : Bureau et Atelier Alexandre Chemetoff. Programme : 1 120 logements démolis, 3 500 réhabilités ; 2 500 logements neufs dont 700 logements aidés ; 100 000 m 2 d’activités ; 150 ha d’espaces publics créés. Coût global du projet : 248,8 millions d’euros dont 65,2 millions financés par l’Anru, 113,9 millions par OPH et MMH, 42,4 millions par le Grand Nancy.

Des réalisations témoins pour tester les choix

Le temps de la concertation a pris une forme originale, débutant par l’installation d’un énorme plan au sol dans une tente, sur lequel les élus et habitants étaient invités « à dessiner ensemble leur quartier pour aboutir à un plan partagé », explique Alexandre Chemetoff. Puis une série de réalisations témoins, testées pendant plusieurs mois, leur ont été soumises : un appartement pour incarner la réhabilitation des deux barres, et identifier concrètement la nature des travaux, suivi d’un jardin témoin concrétisant la résidentialisation au pied des barres, et même d’un tronçon de la nouvelle avenue Pinchard.
Une approche pragmatique et pédagogique qui a permis d’amender les choix, en fonction des remarques des services de la Ville chargés de l’entretien et des usagers, mais aussi de maîtriser les coûts… et d’avoir confiance dans le changement d’image de ces quartiers.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur