En direct

HABITAT Un PLU sinon rien…

le 02/02/2006  |  EntreprisesCollectivités localesGironde

«La question n’est plus de savoir si le PLU sera bon ou non, elle est de connaître sa date d’application », s’inquiète Emmanuelle Desmaizières, le directeur de l’Agence aquitaine de Bouygues Immobilier. « De très nombreuses opérations sont aujourd’hui en attente », confirme Patrice Pichet, le patron du groupe Pichet. Les deux promoteurs les plus en vue de l’agglomération bordelaise aujourd’hui résument un sentiment que partagent de nombreux professionnels. Bouygues Immobilier vient tout juste de démarrer sur la ZAC des quais de Floirac, son programme de ville jardin (petits collectifs) de près de 6 000 m2 de Shon. Il faudra toutefois attendre l’adoption du PLU pour que les constructions des autres îlots puissent démarrer. Patiemment élaboré par l’agence d’urbanisme qui n’a pas ménagé sa peine, négocié étage par étage par les maires, le document, soumis à l’enquête publique est en phase finale d’élaboration. Il sera adopté définitivement au plus tôt en mai. « Il annonce pour la première fois une vraie approche communautaire », assure Serge Lamaison, le vice-président de la CUB en charge du dossier.

Enjeu foncier. L’enjeu à Bordeaux, agglomération très étalée, est celui de la consommation du foncier. Le PLU sanctuarise un certain nombre de poumons verts (parc des Jalles, des Coteaux, le Bourghail…), prévoit des sites d’intérêt métropolitain (aéronautique, portuaire, optique…) et programme les zones à urbaniser. Cela suffira-t-il ? « Il faut être conscient que toutes les opérations publiques ou privées dans les tuyaux permettront la construction dans les dix ans de 22 000 à 25 000 logements, alors que nous devons nous préparer à en produire le double », explique Alain Lorgeoux, directeur du pôle aménagement de la CUB. S’il prévoit de monter à R plus 5 ou 7, voire au-delà dans certains secteurs (la gare, le Lac…), le PLU n’est guère volontariste sur la densité dans le secteur diffus. « On va même à l’encontre du refus de l’étalement urbain affiché au départ », affirme Jean-Luc Hoguet, le patron de Domofrance.

Commentaires

HABITAT Un PLU sinon rien…

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur