En direct

Habitat Construire une ville compacte
PHOTO - AME 70 ST JACQUES 1.eps - ©

Habitat Construire une ville compacte

le 29/09/2008  |  ImmobilierLogementsArchitecture

Trois réalisations récentes montrent qu’il est possible de concevoir des formes d’habitat plus dense en périphérie des villes.

Cent vingt logements à l’hectare à Nantes, 93 à Saint-Denis, 64 à Saint-Jacques-de-la-Lande. Ces trois opérations livrées récemment ont choisi d’explorer des formes compactes d’habitat individuel. L’enjeu : retenir près des villes centres des populations qui veulent bénéficier, à un prix accessible, d’une maison individuelle avec jardin. Le développement de ce type d’habitat s’est fait depuis trente ans principalement en périphérie des villes. Or, ce modèle est aujourd’hui pointé du doigt, tant pour son impact sur l’environnement (surconsommation de foncier, mitage des paysages…) que pour les modes de vie qu’il engendre (allongement des distances domicile/travail, dépendance à la voiture…).

Cependant, le foncier étant plus cher, la construction de maisons individuelles proches des centres-villes passe par leur regroupement. Dès lors, comment rendre cette densité acceptable par les habitants ? En proposant à proximité immédiate une offre de services conséquente, des transports collectifs et des espaces publics généreux. L’effort doit aussi porter sur la recherche de typologies adaptées aux configurations fluctuantes des familles. Dans ces trois opérations, chaque logement dispose ainsi d’un petit jardin, d’un accès individualisé et, dans le programme nantais, d’une pièce supplémentaire à usage variable.

La compacité de ces îlots exige d’imbriquer finement les logements pour préserver l’intimité des résidents. Le travail réalisé dans les interstices, sur les espaces extérieurs, montre aussi que la densité peut installer les prémisses d’un tissu social riche à l’échelle du voisinage (passages, venelles, cours communes, jardins collectifs).

Soutien des collectivités

Pour les promoteurs, ces opérations expérimentales s’adressent en priorité à de jeunes ménages, les primo accédants, prêts à vivre dans des formes plus collectives d’habitat individuel. Elles doivent donc sortir à des prix très compétitifs par rapport au marché. Ce qui n’est pas si simple, compte tenu de leur complexité technique (important développé de façade, étroitesse des accès, multiplication des réseaux sous les venelles…). Pour se généraliser, cet habitat nécessite donc de s’interroger aussi sur ses conditions de production.

La commercialisation rapide des deux programmes privés de Saint-Denis et de Saint-Jacques-de-la Lande a en tout cas montré qu’il y avait une place pour ces formes d’habitat, sous réserve que les collectivités les soutiennent dans la réalisation de leurs plans locaux d’urbanisme.

Commentaires

Habitat Construire une ville compacte

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur