En direct

Guy Béart construisait des ponts avant d’écrire des chansons

F.R. |  le 16/09/2015  |  Ouvrage d'artChausséeConception-réalisationBâtimentGros œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Ouvrage d'art
Chaussée
Conception-réalisation
Bâtiment
Gros œuvre
VRD
Valider

Le célèbre chanteur s'est éteint mercredi 16 septembre à l'âge de 85 ans. Ingénieur des ponts et chaussées, il a travaillé en bureau d'études avant de monter sur scène.

« Qu'on est bien », « L'Espérance folle » ou « l'Eau vive »... En plus de ces célèbres chansons restées gravées dans la mémoire populaire, l'héritage de Guy Béart comporte aussi des morceaux bien plus solides, faits de pierres et de béton.

Né en 1930 au Caire, Guy Béhart-Hasson parcourt le monde dans son enfance à la suite de son père. Après des études au Liban et un passage à Nice, il pose ses valises à Paris à 17 ans. En plus de ses qualité de mélomane (il suit des cours à l'Ecole normale de musique de Paris), il se révèle brillant élève. Il intègre l'Ecole des ponts et chaussées après une prépa au lycée Henri IV. Il chante et compose pendant son temps libre.

Son diplôme en poche, il débute à 22 ans sa carrière d'ingénieur dans un bureau d'études de l'entreprise de BTP Sainrapt et Brice (intégrée aujourd'hui au groupe Vinci). Pendant les cinq années qu'il y passe, il étudie la dislocation des cristaux et supervise certains chantiers, dont la construction du pont du Risban à Maxéville (Meurthe-et-Moselle). Construit pour le compte de Solvay, ce pont enjambait la route départementale 30 et reliait deux carrières. Sa forme voutée supporte le passage de nombreux wagons et camions, transportant du calcaire d'un côté à l'autre.

Le pont de Maxéville, construit par Guy Béart. Le jeune homme posant devant n'est pas le futur chanteur.
Le pont de Maxéville, construit par Guy Béart. Le jeune homme posant devant n'est pas le futur chanteur. - © © DR

Guy Béart s'est ensuite lancé dans une carrière artistique avec le succès que l'on sait. Parmi les chansons qu'il a composées, "Sur le pont de Nantes" est l'une des plus célèbres. Celui de Maxéville, lui, a été démoli.

Commentaires

Guy Béart construisait des ponts avant d’écrire des chansons

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Abrégé des marchés publics de travaux

Abrégé des marchés publics de travaux

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur