En direct

Guignard plonge dans le grand bain avec Balsaneo

Christine Berkovicius |  le 06/04/2018  |  Collectivités localesTechniqueBâtimentEure-et-LoirHaute-Vienne

Châteauroux -

80 grues installées actuellement dans la métropole rennaise, ce qui témoigne d'une très forte activité.

11 000e logement de La Nantaise d'Habitations inauguré à Saint-Jean-de-Boiseau (Loire-Atlantique) le 10 avril.

11 villes de la région Centre-Val de Loire sont concernées par le plan Action Cœur de ville du gouvernement.

Pour le groupe Guignard, c'est une première. Ce gros acteur régional du bâtiment - 170 salariés, 60 M€ de chiffre d'affaires -vient d'être retenu pour construire le futur complexe aquatique de l'agglomération de Châteauroux (Indre), dans le cadre d'un marché global de performance. L'entreprise d'Argenton-sur-Creuse, qui n'a encore jamais réalisé de chantier de cette nature, était pourtant confrontée à des ténors du secteur : Bouygues, avec Engie Cofely et Colas, et Sogea Centre avec Idex. Pour l'emporter, Guignard, mandataire du groupement lauréat, s'est entouré de deux acteurs locaux : Renaudat Centre Constructions, groupe castelroussin spécialisé dans les ouvrages et les structures complexes, qui a travaillé sur des piscines à Chartres, les Ulis et Limoges, et la société SLEE (électricité), également de Châteauroux. Il s'est aussi allié à Engie Axima, leader français du génie climatique.

8 M€ de subventions. Le marché s'élève à 37,3 M€ TTC dont 27,9 M€ HT pour les travaux (33,5 M€ TTC) et 3,8 M€ TTC pour l'exploitation et la maintenance sur cinq ans. Au sein de l'agglomération, l'opposition a jugé ce montant trop élevé, d'autant qu'il a fortement augmenté par rapport aux prévisions initiales. Mais la collectivité « a les moyens de financer cet équipement », assure Michel Georjon, vice-président délégué aux projets structurants, et bénéficiera en outre de près de 8 M€ de subventions, dont 5,5 M€ de la région. Elle pourra aussi récupérer 4,7 M€ de TVA. Au final, le coût final serait de l'ordre de 20 M€ pour l'agglomération.

Le futur centre aquatique, baptisé Balsaneo, se composera de trois grandes unités : une halle sportive avec deux bassins intérieurs (25 m x 25 m et 25 m x 10 m) et des gradins ; un espace loisirs avec un bassin ludique intérieur de 300 m2 et un bassin extérieur de 50 m doté de cinq lignes d'eau, soit trois de plus que dans le projet de départ ; un espace bien-être, avec sauna, hammam, etc.

Niveau d'entrée surélevé. Dessiné par l'agence Mikou Design Studio, l'équipement verra le jour dans le quartier Balsan, en bordure de la vallée de l'Indre, sur une ancienne friche industrielle en reconversion où va bientôt s'installer une cité du numérique. Les architectes, dont le projet a été validé voici déjà près de deux ans, ont fait le choix de surélever le niveau d'entrée du parvis pour créer des vues agréables depuis les bassins intérieurs et protéger de la rue les solariums extérieurs. Cette configuration permet en outre d'installer des équipements techniques en rez-de-chaussée, sans avoir à créer un sous-sol. Agrémenté d'un bardage bois et de toitures végétalisées, Balsaneo sera complété par deux parkings de 350 places au total.

Les travaux devraient débuter à la fin du printemps. Une fois la construction achevée, en 2020, la piscine à vagues de Belle-Isle devrait fermer définitivement pour être reconvertie. L'autre piscine de Châteauroux sera en revanche conservée. Grâce à Balsaneo, la fréquentation devrait pouvoir être multipliée par trois ou quatre par rapport aux structures actuelles.

PHOTO - 12353_753685_k2_k1_1789581.jpg
PHOTO - 12353_753685_k2_k1_1789581.jpg - © MIKOU STUDIO DESIGN / CHATEAUROUX METROPOLE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur