En direct

GUERANDE Une station d’épuration remise aux normes
PHOTO - OUE-GUERANDE - © cap atlantique

GUERANDE Une station d’épuration remise aux normes

le 29/09/2008  |  SantéImmobilierRéglementation

Entièrement modernisée pour supprimer toutes les nuisances périphériques, la nouvelle station d’épuration des eaux usées du Livery, à Guérande, vient d’être inaugurée par la communauté d’agglomération Cap Atlantique. Sa capacité de traitement a été augmentée de 50 %. « L’une des principales innovations technologiques est l’introduction du procédé écologique Mycet, qui permet de réduire le volume des boues d’épuration de façon conséquente », explique Stéphane Meunier, responsable de l’eau et de l’assainissement à Cap Atlantique. Des bâtiments de prétraitement ont été construits, et un nouveau dispositif du traitement de l’air supprime l’impact olfactif de la station, au-delà des cent mètres des limites du site.

Au cœur des marais salants

« Cap Atlantique a respecté l’engagement pris à l’égard des riverains, qui subissaient les mauvaises odeurs émanant de l’ancienne station d’épuration. La preuve, depuis quelques mois, des maisons se construisent aux abords du site », souligne le directeur.

Implantée au cœur du site classé des marais salants de Guérande, la nouvelle station veut s’intégrer au mieux dans son environnement. Ainsi, les murs extérieurs ont été habillés de bardages bois, de façades vitrées et de menuiseries aluminium ; les toits-terrasses se fondent dans l’horizontalité du site. L’insertion paysagère est également assurée par la création d’une roselière (en cours), la plantation d’une pelouse, le renforcement d’un taillis, et la réhabilitation des lagunes sur le terrain de la station.

L’ouvrage dispose d’une capacité de traitement de 30 200 m3 d’eaux usées par jour en période de pointe estivale, soit l’équivalent de 180 000 équivalents habitants. Enfin, pour respecter les normes de qualité des eaux de baignade et de pêche à pied exigées par la Dass, les eaux traitées sont rejetées loin en mer, par un émissaire de 1 100 m de long et 80 cm de diamètre. Ce chantier de 24 millions d’euros HT a été financé à 60 % par Cap Atlantique, et 40 % par l’agence de l’eau Loire-Bretagne.

Commentaires

GUERANDE Une station d’épuration remise aux normes

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur