En direct

Groupe Lazard change de taille et d’organisation

Laurent miguet |  le 15/06/2005  |  EntreprisesArchitectureAménagementUrbanismeRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Architecture
Aménagement
Urbanisme
Réglementation
Alpes-Maritimes
Bas-Rhin
Bouches-du-Rhône
Gironde
Haute-Garonne
Loire-Atlantique
Paris
France entière
Professionnels
Droit de l'urbanisme
Valider

En changeant de taille, Groupe Lazard révise son organisation. Inauguré l’été dernier au numéro 1 de l’allée de la Robertsau – l’artère chic de Strasbourg – le nouveau siège social du promoteur spécialisé dans les bureaux centralise désormais le suivi technique des opérations. Les antennes régionales se répartissent la prospection foncière et commerciale à partir de Paris, Bordeaux (bureaux inaugurés en avril) et Strasbourg, auxquels s’ajouteront bientôt Lille et Nantes. Seul Lyon, dirigé par Laurent Lazard, frère du président du groupe, conserve une cellule technique.

Cette réorganisation coïncide avec la réorientation de la production : « Nous nous spécialisons dans les bureaux urbains verticaux, proches des centres-ville », précise François Lazard, 40 ans, fondateur et P-DG du groupe créé il y a quinze ans. Trois compétitions remportées à la fin 2004 ont illustré de manière spectaculaire le virage du promoteur, dont l’image s’était construite autour de programmes mixtes – bureaux et activités – implantés à la périphérie des métropoles : sur des hauteurs comprises entre R 4 et R 7, ces trois projets totalisent 40 000 m2 à Nice, Bordeaux et Marseille. Pour les financer, Groupe Lazard a arbitré des biens mis en service au cours des dernières années pour un total de 100 millions d’euros.

Diversité architecturale. François Lazard attribue son succès à l’image de jeunesse, d’audace et d’indépendance véhiculée par son entreprise : « Alors que l’inertie de gros opérateurs a déçu certaines collectivités, nous avons démontré notre capacité à tenir nos engagements de délai, quitte à risquer des opérations en blanc », témoigne le P-DG. L’image tient également à la diversité des écritures architecturales : autour de ses différentes implantations, le groupe s’est appuyé sur des valeurs sûres de la conception de bureaux comme Jean-François Denner à Strasbourg, Cardete et Huet à Toulouse et Bordeaux, ou Xanadu en Rhône-Alpes. Des gros bureaux d’études, comme OTH Méditerranée à Nice, accompagnent ces architectes. Cela n’empêche pas le promoteur de rester en quête de jeunes talents. « Nous préférerions tester les jeunes architectes dans la région de Strasbourg, qui manque d’opportunités foncières », regrette Christophe Milesi, directeur associé.

Aux équipes de maîtrise d’œuvre qu’il désigne, Groupe Lazard accorde une délégation entière pour le suivi des opérations. « Le mélange des genres, sur les chantiers, aboutit à une déresponsabilisation de la maîtrise d’œuvre. » Cette analyse a conduit le P-DG à centraliser les compétences techniques du groupe. Une équipe de quatre ingénieurs, coordonnée par Bernard Henry, assume cette tâche à Strasbourg. Elle sélectionne les entreprises dans une liste pré-établie avec l’architecte, dans le cadre d’une préférence accordée aux structures moyennes, conjuguant la réactivité des PME et la capacité à réaliser des opérations de taille significative. Le promoteur combine le souci de tenir les budgets prévisionnels et l’objectif de qualité défini dans un « carnet de détails » : dans les immeubles de Groupe Lazard, le carrelage couvre la totalité des murs des toilettes, toujours équipées de WC suspendus. Des candélabres italiens haut de gamme et des dalles moquettes de premier choix concourent au confort des utilisateurs. La conception aussi précise que possible donne au maître d’ouvrage les arguments pour prévenir les demandes d’avenants en cours d’opération : un comportement qualifié d’« anti-jeu » par François Lazard, qui laisse transparaître une passion intacte pour les jeux de la construction et de la négociation. Groupe Lazard a réalisé 120 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2004.

CONTACT Christophe Milesi, directeur associé, Groupe Lazard, 1, allée de la Robertsau, 67000 Strasbourg. Tél.: 03.88.60.27.27. christophe.milesi@lazard-sa.com.

DESSIN - 94 MO Lazard.eps
DESSIN - 94 MO Lazard.eps - © jean-François denner
Deux projets phares

Nice Plazza: 16 000 m2 de surface hors œuvre nette, sur la Promenade des Anglais; trois niveaux de parkingArchitecte : Francis Cardete; bureau d’études : OTH Méditerranée.Permis de construire attendu avant l’été. Calendrier des travaux : fin 2005-fin 2007. Montant de l’investissement : 44 millions d’euros. Crystal Park (ci-contre): 12 500 m2de surfaces hors œuvre nette, à l’Espace européen de l’entreprise de Schiltigheim (banlieue de Strasbourg). Architecte : Jean-François Denner; bureau d’études : Ingérop Grand Est. Permis de construire obtenu. Calendrier des travaux : fin 2005-mi-2007. Montant de l’investissement : 24 millions d’euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur