En direct

Gros œuvre Reprise en sous œuvre à flanc de colline
PHOTO - 5432 TEK Calluire.eps - © dr

Gros œuvre Reprise en sous œuvre à flanc de colline

C. B. |  le 03/01/2008  |  ArchitectureRéalisationsTechniqueRhôneGros œuvre

Située à flanc de colline, la piscine de Caluire (Rhône) fait l´objet de travaux d´agrandissement et de restructuration pour une réouverture au public en mai 2008. La construction d´un nouveau bassin de 300 m2 et de vestiaires nécessitait « d’enfoncer » davantage le bâtiment dans le terrain et d’augmenter son emprise au sol. La solution retenue par la maîtrise d´œuvre consiste à conserver le mur de soutènement existant de 4 m de haut, contigu au bâtiment et à le prolonger en sous œuvre.

Le projet prévoyait la démolition partielle du bâtiment au droit du mur de soutènement. Démolition impossible tant que ce dernier – qui s’appuie sur le bâtiment – n’a pas été lui-même renforcé. « Nous avons dû étayer un bâtiment qui allait être en partie démoli », souligne Jean-Luc Fouillade, directeur d’exploitation chez Botte Fondations. Ainsi, les planchers du vide sanitaire, de la plage de la piscine et de la terrasse ont été étayés pour recevoir les 7 tonnes de la foreuse, destinée au clouage du mur de soutènement. Les douches et sanitaires situés au niveau -1 ont été démolis pour faciliter l’accès de la machine au pied du mur. La paroi a ainsi pu être stabilisée par deux lits de 8 clous. Un de 11, 50 m posés à 35 degrés pour éviter les réseaux enterrés sous la chaussée qui surplombent l’opération et un second, plus bas, de 8 m à 10 degrés.

Extension en profondeur. Cette étape de confortement accomplie, un voile en béton projeté armé de 25 cm, agrafé par deux lits de clous de 6 m et 5 m a pu être exécuté en reprise en sous-œuvre du mur de soutènement pour réaliser l’extension en profondeur de la piscine. Des difficultés sont apparues lors de la découverte, en phase terrassement, de la semelle de fondation du mur existant. « Nous ne savions pas comment le mur était fondé », précise Jean-Luc Fouillade, ce qui a retardé l´exécution du contre-voile et des terrassements généraux. La semelle ferraillée, haute de 2 m, a été désagrégée à l´aide de deux brise-roche. Pour mener ces travaux à terme, 350 m3 de terre ont été excavés. Les travaux ont duré 2 mois et ont nécessité un phasage minutieux tenant compte des démolitions et terrassements. L’extension du bâtiment a également nécessité le prolongement du mur de soutènement dans sa largeur. Exécuté par projection de béton par voie sèche sur des cages d´armatures, haut de 6 m et épais de 20 cm, ce contre voile a été construit par passes successives. La paroi est fondée sur une semelle de 50 cm de haut et 1 m de large dirigée vers le bâtiment. Trois lits de clous inclinés à 10 degrés fixent le contre voile, avec des longueurs de 9 m, 7 m et 6,50 m pour les plus bas. Ils ont été autoforés : ainsi, le forage a été réalisé directement par l´armature du clou qui remplace le train de tige. Cela nécessite des clous plus résistants, ici des « Titan 52/26 » de chez Ischebeck. « Nous étions sur un terrain instable d´alluvions et de sable, et cette méthode est parfaitement adaptée à un terrain qui a tendance à s´effondrer. Nous obtenons une meilleure tenue de forage et, ce faisant, une meilleure qualité de scellement même si cela coûte plus cher », résume Jean-Luc Fouillade.

A terme, le voile sera doublé d´une paroi en agglomérés de pierre ponce auto-isolants posée devant une lame d´air ventilée.

Maîtrise d´ouvrage : Ville de Caluire et Cuire

Maîtrise d´œuvre : Nicolas C. Guillot, architecte mandataire et Coste Architecture, architecte associé ; Agibat (BET structure et économie) ; Ethis, Katène (BET fluides) ; Génie Acoustique (BET acoustique)

Entreprises : VPRM (gros œuvre) ; Ben Salah (démolition) ; Botte Fondations (fondations), Bonnard (terrassements).

Calendrier : début des travaux, septembre 2006 ; livraison, mai 2008

Montant des travaux : 8 millions d´euros HT.

Commentaires

Gros œuvre Reprise en sous œuvre à flanc de colline

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX