Energie

Grève : La CGT Mines-Energie menace de pirater l’envoi des données du compteur Linky

Mots clés : Service public - Travail

Le Syndicat qui représente les salariés des mines, des industries électrique et gazière lance un appel à la grève le jeudi 19 avril pour revaloriser le service public de l’énergie. Parmi les actions envisagées, la Fédération envisage, notamment, de bloquer la transmission des informations de consommation envoyées par le compteur Linky.

 

Après les cheminots de la SNCF, les pilotes d’Air France, les fonctionnaires de la Poste, c’est au tour des salariés de l’industrie électrique et gazière de lancer un appel à la grève le jeudi 19 avril. Le mouvement impulsé par la CGT Mines-Energie pourrait conduire à des actions ciblées visant à basculer les heures pleines en heures creuses dans les grandes villes, à rétablir le gaz ou l’électricité des familles victimes de coupures pour impayés mais aussi à pirater les compteurs intelligents Linky. « Nous pourrions empêcher les nouveaux compteurs Linky de communiquer les informations de consommation aux fournisseurs », a déclaré au Parisien Sébastien Menesplier, secrétaire général de la Fédération.

 

Des concentrateurs neutralisés

 

La coupure se concentrerait plus particulièrement sur les concentrateurs. Installés dans le poste de distribution du quartier, ces mini-ordinateurs récoltent les données de consommation envoyées par le compteur sous forme de signal électrique (Courants Porteurs en Ligne). Contrairement à Linky, les concentrateurs sont dotés de cartes SIM, comme un téléphone portable, qui servent à stocker les données et à les envoyer. Lors d’un précédent mouvement social, fin 2017, Enedis avait déploré la disparation de cartes SIM rendant impossible la transmission des informations. C’est l’une des craintes du gestionnaire du réseau d’électricité qui n’hésitera pas à porter plainte si les grévistes décident de transformer leurs paroles en actes.

 

 

Le piratage du compteur Linky n’est pas la seule action envisagée par la CGT. Dans les grandes villes, le Syndicat menace de basculer les heures pleines en heures creuses ou rétablir le gaz et l’électricité pour les familles subissant des coupures pour impayés. Des entreprises qui ont annoncé récemment des plans sociaux, à l’image de Carrefour, pourrait également être visées. Des baisses de charges sont aussi à prévoir dans les centrales de production d’électricité.

 

Service public dégradé

Les revendications de la CGT Mines-Energie se portent sur la revalorisation du service public de l’énergie dont la structure a été bousculée par la libéralisation du marché et l’ouverture à la concurrence il y a une dizaine d’années. Le Syndicat plaide pour la création d’un nouveau statut pour tous les salariés du secteur garantissant un salaire, une pension, une protection social et des droits syndicats.

Depuis le début de son déploiement fin 2015, le compteur Linky subit la fronde virulente de plusieurs opposants – citoyens, politiques, avocats – qui lui reprochent son coût, l’impact sur la santé et son intrusion dans la vie privée des consommateurs.

La dernière action en date remonte au 9 avril. Un groupe d’avocat composé de Corine Lepage, ancienne ministre de l’environnement, a lancé un appel à la ministre de la santé Agnès Buzyn, ainsi qu’au ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, pour demander la suspension du déploiement de Linky par Enedis. Le collectif s’appuie sur les témoignages de personnes électrosensibles récoltées sur une plateforme ouverte par l’avocat toulousain Christophe Leguevagques. Ce dernier affirme en avoir déjà reçu plus de 3800. Le groupe espère obtenir en justice le droit pour ces plaignants de refuser la pose d’un compteur.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X