En direct

Grenoble, vitrine du bâtiment à énergie
Cliquez l'image pour l'agrandir - ©

Grenoble, vitrine du bâtiment à énergie "positive"

Defawe Philippe |  le 07/11/2006  |  France entièreRéalisationsEnergies renouvelablesSEMPerformance énergétique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Environnement
Réalisations
Energies renouvelables
SEM
Performance énergétique
Isère
Santé
Energie
Architecture
Technique
Valider

Un projet expérimental d'un immeuble à énergie "positive" a été lancé à Grenoble sur le site d'une ancienne caserne. Objectif : réduire de moitié les consommations d'énergie.

"Le bâtiment, qui abritera des bureaux, produira plus d'électricité qu'il ne consomme et le surplus sera revendu au réseau EDF. Il sera doté d'une isolation thermique renforcée et utilisera les énergies renouvelables (photovoltaïques, capteurs solaires)", a indiqué le président de la SEM Sages, Pierre Kermen, également 2e adjoint et élu vert à la mairie de Grenoble, délégué à l'urbanisme et à l'environnement. Les logements auront une consommation énergétique de 50 kWh par m2 et par an alors que la réglementation thermique est à 90 kWh.
"Nous avons visé l'efficacité énergétique du bâti", précise Valérie Dioré, directrice de la Sages. Ainsi, le pôle commercial de la caserne sera le premier en France équipé d'un toit photovoltaïque d'une surface de 1 000 m2 qui divisera par deux la facture énergétique. Pour obtenir des logements « passifs » en consommation d'énergie, une isolation par l'extérieur, des panneaux solaires et l'utilisation de la cogénération avec Gaz Electricité de Grenoble sont prévus. L'école à ossature bois sera dotée d'une toiture-terrasse végétalisée.
Il sera conseillé aux futurs utilisateurs de conserver l'esprit écologique de la construction en maîtrisant eux-mêmes leur consommation d'énergie, par exemple, en éteignant les lumières inutiles ou en utilisant des ordinateurs portables qui nécessitent moins d'électricité.
Cette construction pilote de 1.600 m2 verra le jour en centre-ville, sur le site d'une ancienne caserne ou sont prévus 850 logements dont 35% en social locatif, 6.000 m2 de bureaux, 15.000 m2 de commerces, une école, un hôtel, une résidence pour étudiants et 5 hectares de parc urbain.
Il s'agit d'une "première" en France, selon le président de la SEM. Le projet de l'ancienne caserne s'inscrit dans une démarche de Haute qualité environnementale et a reçu le label Concerto décerné par l'Union européenne compte tenu des objectifs en matière d'efficacité énergétique.
L'Union européenne versera à la ZAC une subvention de 1,7 million d'euros dans le cadre de Concerto. Outre la HQE, l'opération a plusieurs points forts : accessibilité des espaces publics aux personnes à mobilité réduite et malvoyantes et valorisation des éléments naturels et architecturaux.

Les acteurs


SEM SAGES (maître d'ouvrage)
Groupe 6 (architecte)
Nexity (promoteur logements)
Batimmo (promoteur bureau)
Architecture et développement (conseil HQE®)
Foncière Euris

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur