En direct

Grenoble Restaurer les équilibres financiers

PHILIPPE BARDIAU |  le 17/01/1997  |  IsèreFrance Collectivités localesFinances localesEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Isère
France
Collectivités locales
Finances locales
Etat
Valider

Poursuivre le redressement des comptes afin de retrouver rapidement une véritable marge de manoeuvre, tel est le credo du budget primitif 1997 (1,428 milliard de francs en fonctionnement pour 378 millions de francs en investissement en hausse de 14 %) défendu par Michel Destot, maire de Grenoble (« Le Moniteur » du 3 janvier, p. 74).

Ce double objectif implique de restaurer quatre équilibres : stabiliser la pression fiscale avec une hausse des taux de 1,9 % au niveau de l'inflation et une hausse des bases de 2,1 % ; retrouver progressivement une capacité d'épargne (l'épargne nette restera encore négative de 39 millions de francs pour cette année) ; réduire le poids de la dette ; se doter d'une réelle capacité d'investissement tout en limitant le recours à l'emprunt plafonné à 130 millions de francs en 1997.

« Mais, bien qu'il soit encore pondéré par le poids de l'héritage, ce budget 1997 porte vraiment la marque de notre équipe municipale et de nos engagements », souligne Michel Destot. Au-delà d'une maîtrise des coûts de fonctionnement et de la charge de la dette, ce budget affirme un bon niveau « d'investissement utile », notamment sous la forme « d'un grand programme de petits travaux et de remise à niveau du patrimoine », avec 51 millions pour l'entretien des équipements scolaires, sociaux et culturels, en vertu « d'une action de proximité ». Cinquante autres millions seront consacrés à des opérations d'aménagement sur les quartiers Vigny-Musset et Europôle.

Pour Michel Destot, les nouvelles directives comptables M14 empêchent certaines comparaisons mais proposent une meilleure lisibilité et une véritable transparence. Et de rappeler que Grenoble cherchait à diversifier ses ressources et gardait ses priorités : service public fort et moderne, solidarité sociale et plan pluriannuel d'investissement solide et cohérent.

GRAPHIQUE : Grands programmes de petits travaux en millions de francs - Deux axes d'investissements : l'aménagement des quartiers Vigny-Musset et Europôle, et l'entretien des équipements scolaires, sociaux et culturels.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur