En direct

Grenelle de l'Environnement : tout concentrer sur 2012 dans le neuf
- ©

Grenelle de l'Environnement : tout concentrer sur 2012 dans le neuf

Defawe Philippe |  le 28/01/2008  |  France entièreCollectivités localesSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Environnement
Collectivités locales
Santé
Technique
Valider

Cap sur 2012 : tel est le fil conducteur retenu par les participants du comité opérationnel sur les bâtiments neufs publics ou privés, piloté par Alain Maugard, le président du CSTB, dans le cadre du Grenelle de l'Environnement.

L'idée qui prévaut au sein du groupe est de mettre, dès maintenant, le maximum d'aides financières et fiscales sur l'objectif de 50 kWh/m2 retenu pour 2012 afin de stimuler le décollage du marché. En effet, si les bâtiments consommant 50 kWh/m2 occupent le plus rapidement possible 5,10 ou 15% du marché, leur généralisation en 2012 pourrait se faire. Car, seule une part de marché conséquente résoudra la question des prix.
Tout est donc dans le décollage du marché, qui partira – il part déjà - du tertiaire et dans le logement, sans doute, des acheteurs les plus aisés. Concentrer les aides sur la période 2008-2012 limite en outre le nombre de bénéficiaires - puisque seuls les éclaireurs y auraient droit - et donc le débours pour l'Etat. Rendez-vous serait pris à cette date pour stopper les aides, si les résultats sont bons.
Une autre idée qui circule est de saisir l'occasion donnée par ce pari pour permettre aux industriels de reprendre de l'avance. Ce qui suppose un programme très soutenu d'innovation, sous une forme à préciser (Prébat ou autre) en direction des PME mais aussi des grands groupes.

Lister les blocages
Conformément à la mission qui leur était assignée - lister tous les blocages qui empêchent d'avancer vers l'objectif retenu – les rapporteurs se posent toute une série de questions. En vrac: dans le logement construit en Vefa, qui faut-il aider? L'acheteur qui achète un peu plus cher et/ou le promoteur qui prend le risque de vendre plus cher? Dans la maison individuelle, c'est l'acheteur qui semble être la bonne personne. Dans le tertiaire, une formule d'amortissement accéléré est prévue.
Autre interrogation : Comment le bâtiment va-t-il suivre? Les banques, qui vont prêter en anticipant des économies d'énergie à venir, ne seront confiantes que s'il y a un résultat. Il va donc falloir insuffler une culture du résultat dans la profession: labels, certification des produits, des entreprises… Comment faire pour les très petites entreprises? Faut-il certifier les hommes, grâce à des formations qualifiantes intégrant stages et diplômes?
Comment, aussi, faire mieux travailler ensemble les architectes et les ingénieurs? Il faut que les bureaux d'études thermiques soient à côté des architectes dès la conception, l'entrepreneur chargé de l'exécution entrant rapidement dans le jeu. Une des idées qui circule est, aussi, d'améliorer le contrôle à la réception des travaux.
Contrairement à ce qui se fait généralement, il n'est pas évident que les HLM soient priés de partir en éclaireur. En revanche, la question de l'amélioration de leur productivité est posée par tel ou tel participant (marchés coordonnées, baisse des coûts de production…).
Toute la politique du logement repose sur l'aide à la construction et n'intègre pas l'usage, au mépris de toute analyse en coût global. Faut-il réintroduire dans le logement social le calcul en surface corrigée pour introduire des éléments de performance énergétique, ce qui permettrait de répercuter l'effort plus élégamment dans les loyers?
Troisième piste de travail donnée aux rapporteurs: mettre en place d'ici Pâques les formations. Mais quelle formation donner? La FFB, la Capeb, le CSTB et l'AQC se sont réunies et ont décidé de consacrer 16 millions en trois ans, dont 5,6 millions la 1er année. Cet argent servira à réécrire les règles de l'art, à faire des guides de conception et des manuels de formation…Car les artisans devront apprendre à travailler autrement et différemment, ensemble. Autrement dit, il faut inventer et former tout de suite la génération 2012.
Françoise Vaysse

Une réaction, une suggestion... Ecrivez-nous !

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur