En direct

Grenelle de l'Environnement : l'investissement dans les transports publics s'élève à 43,5 milliards d'euros

Defawe Philippe |  le 03/10/2007  |  France TransportsDéveloppement durableCollectivités localesEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Transports
Développement durable
Collectivités locales
Etat
Isère
Santé
Réglementation
Technique
Transports mécaniques
Valider

Le Groupement des autorités responsables des transports (GART) évalue à 43,5 milliards d'euros le besoin de financement des transports publics pour viser une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% à l'horizon 2020.

Ce chiffrage a été remis lundi au ministre de l'Ecologie et du développement durable, Jean-Louis Borloo, par l'association d'élus présidée par le député-maire de Grenoble, Michel Destot.
Dans le cadre de la préparation du Grenelle de l'Environnement, le ministre avait confié au GART une mission d'évaluation du montant des investissements nécessaires dans les transports en commun, pour réduire de 20% à l'horizon 2020 les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux transports urbains et périurbains.
Selon le GART, le développement des transports en commun en site propre (TCSP, métros, tramways ou bus en site propres) sera particulièrement pertinent pour permettre un transfert de l'automobile vers le transport collectif, plus économe en "espace consommé" et en pollution, en offrant une vitesse commerciale égale ou supérieure à celle de l'automobile.
Si nous voulons changer la donne (...) nous devons à la fois développer les infrastructures (notamment tramways et bus) et les services (fréquences, amplitudes horaires, vitesse commerciale), souligne le GART dans la note remise au ministre.
Le budget de 43,5 milliards d'euros envisagé par le GART permettrait d'atteindre un trafic proche de 60 milliards de voyageurs-kilomètres par transports en commun à l'horizon 2020 contre 49 milliards dans un scénario "au fil de l'eau".
Le trafic était de 35 milliards en 2005, représentant seulement 10% des déplacements quotidiens dans les villes moyennes et 20% en Ile-de-France.
Le GART estime qu'il faudrait investir 26,8 milliards d'euros en Ile-de-France pour augmenter les capacités en renouvelant les matériels roulants, en automatisant des circulations et en créant 200 km d'infrastructures supplémentaires (1.650 km actuellement).
L'enveloppe serait de 16,7 milliards en province, en particulier pour doubler la taille du réseau de TCSP (2.500 km contre 1.200 km actuellement).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur