En direct

Green Office de Bouygues : un an d'exploitation...
Si le Green Office de Meudon montre que la garantie de performance énergétique peut s'appliquer aux bâtiments neufs, il laisse en suspens la question de la définition du bâtiment à énergie positive. - © © Bouygues immobilier

Green Office de Bouygues : un an d'exploitation...

eric Leysens |  le 05/12/2012  |  EntreprisesPerformance énergétiqueRéglementation thermiqueEnergies renouvelablesHauts-de-Seine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Entreprises
Performance énergétique
Réglementation thermique
Energies renouvelables
Hauts-de-Seine
Paris
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Après un an d'exploitation, les bureaux Green Office construits au Sud de Paris ont respecté la garantie de performance énergétique contractualisée avec l'occupant. La consommation réelle de tous les postes est, en énergie finale, inférieure à la production électrique des 4 300m² de panneaux photovoltaïque et de la centrale à cogénération.

Développé par Bouygues immobilier, exploité par Exprimm', filiale « Facility Management » de Bouygues Construction, qui est également chargé de la maintenance,  le cadet de la famille d'immeubles tertiaires Green Office, implanté à Meudon en Hauts-de-Seine, vient de passer sa première année d'occupation.

L'utilisateur, la société de services en ingénierie informatique Steria, avait contractualisé, lors de son emménagement, une garantie de performance énergétique avec Exprimm'. La mesure des consommations des 12 premiers mois atteste du respect du contrat: une consommation du bâtiment inférieure en énergie finale à la production électrique des installations du site. La filiale de Bouygues ne devra donc payer aucune pénalité à l'occupant.


Pas de clim, un escalier séduisant et des plateaux baignés de lumière

Afin d'assurer le respect de cet engagement, tous les postes de consommations ont été considérés.
Pas de climatiseurs pour rafraîchir les 23 000 m² du bâtiment ; durant les nuits de la période chaude, des ouvrants sont automatiquement actionnés, laissant ainsi rentrer l'air frais. Ses frigories se chargent alors dans la structure en béton de l'édifice qui ne dispose pas de faux plafonds. En août dernier, la température intérieur a parfois atteint les 27°C  mais l'installation de brasseurs d'airs a permis qu'elle descende sous 25°C en ressenti.
Afin de limiter l'usage des ascenseurs et donner envie de monter les marches, le grand escalier central, qui descend du 6ème étage jusqu'au rez-de-chaussée, a été orné d'un mur végétal.



Esquisse du mur végétal par Patrick Blanc
Esquisse du mur végétal par Patrick Blanc - © © Patrick Blanc



Pour profiter de la lumière naturelle et minimiser l'installation d'éclairage, la moitié des plateaux ne dépasse pas une profondeur de 13,5 m (6 m de bureaux sur chaque façade et 1,5 m au centre pour la circulation). « Seul le chauffage des parties communes a manqué d'attention », reconnait Eric Mazoyer, Directeur Général délégué de Bouygues Immobilier.



Les panneaux photovoltaïques sont partout : sur les façades, la toiture, les terrasses et les places de stationnement extérieures
Les panneaux photovoltaïques sont partout : sur les façades, la toiture, les terrasses et les places de stationnement extérieures - ©



Ainsi, sur la première année d'exploitation, les 4 300 m² de panneaux photovoltaïques ainsi que la chaudière à cogénération - alimentée en huile végétale et unique source de chaleur du bâtiment - ont permis de produire plus de kWh électrique par m² que de kWh d'énergie finale ont été consommés.



« La garantie de performance énergétique s'applique s'il n'y a pas d'abus de la part de l'utilisateur du bâtiment », indique Eric Mazoyer en précisant que le contrat du Green Office de Meudon est prévu pour une utilisation des locaux de 7h30 à 20h30. Afin de surveiller l'utilisation du bâtiment, plus de 20 000 capteurs ont été disposés sur le bâtiment et, le logiciel de suivi, conçu spécialement pour le projet, permet de connaître la consommation de chacun des 1250 postes.

Avec ce premier essai transformé, Bouygues se place à l'avant-garde de la garantie de performance énergétique réelle. Les chantiers de deux nouveaux Green Office sont lancés, à Rueil, pour accueillir le géant de l'alimentaire Unilever, et à Lyon Confluence. Et, le dernier né de la famille, 40 000 m² à Nanterre, ne devrait pas tarder à sortir de terre.


Bepos ?


Le Green Office de Meudon fait partie des projets sur lesquels l'association Effinergie, mère des labels énergétiques, teste actuellement sa définition du bâtiment à énergie positive, dit Bepos. Alors que le futur label Bepos comptabilisera les consommations en énergie primaire (énergie finale + pertes dans les réseaux + consommation en amont des producteurs et des transformateurs d'énergie), le bâtiment Green Office s'appuie, quant à lui,  sur une consommation en énergie finale.  Bouygues immobilier justifie cette comptabilisation en énergie finale par le fait que « c'est celle-ci et non l'énergie primaire que paye l'utilisateur du bâtiment». Pour Sébastien Delmas, responsable technique à Effinergie, bien que le niveau des consommations du bâtiment dépasse, en énergie primaire, la production électrique du parc photovoltaïque et de la chaudière à cogénération, Green Office pourrait tout de même entrer dans le cadre du label Bepos.

« Notre esquisse de définition prévoit une modulation de l'exigence pour les bâtiments de plus de trois étages. Le Green Office de Meudon, bâtiment de 6 étages, pourrait donc bénéficier d'une tolérance», souligne Sébastien Delmas. La possibilité pour les collaborateurs de Steria d'utiliser une voiture du parc électrique mis à disposition et la proximité d'un arrêt de tramway pourraient également concourir à faire du Green Office de Meudon un des premiers immeubles labélisés Bepos.

Pour lire l'article a-la-recherche de l'équation du bâtiment à énergie positive, cliquez-ici.

Une marche est franchie dans la garantie de performance énergétique

Olivier Ortega, avocat spécialisé dans la garantie de performance énergétique, attendait les résultats de la première année d'exploitation du Green Office. Selon lui, une marche vient d'être franchise dans la garantie de la performance énergétique. «Les contrats de performance énergétique s'appliquent à l'existant. En faisant la moyenne des consommations sur les dix dernières années, on obtient une référence fiable sur laquelle se baser pour garantir un pourcentage de réduction. Dans le neuf, le bâtiment n'ayant pas d'historique d'exploitation, la zone d'incertitude est plus grande. Si l'on se rend compte que la performance énergétique peut être garantie sur un bâtiment neuf alors, pour l'existant, c'est du gâteau ».

Les acteurs du projet

Architecte de l'opération : Ion enescu / Ateliers 115 Architectes
Architecte d'Intérieur : Robert Dal Sasso et Ateliers 115 Architectes
AMO / HQE : Tribu
BET Qualité Environnementale : Arcoba
BET Généraliste : Arcoba (Structure, Génie Electrique, Génie Climatique)
BET Façades : CEEF
BET Acoustique : Lasa
BET Espaces Verts : AFP

Commentaires

Green Office de Bouygues : un an d'exploitation...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur