En direct

GRDF en croisade pour le biométhane
Edouard Sauvage, directeur général de GRDF, demande plus de considération pour le biométhane. - © © Mathieu Dejeu

GRDF en croisade pour le biométhane

Mathieu Dejeu |  le 22/03/2018  | 

A l'occasion de sa conférence annuelle le 22 mars, GRDF a détaillé sa position sur le gaz vert. Le gestionnaire du réseau de distribution souhaite une augmentation des objectifs gouvernementaux en la matière. Il s'organise dans cette évetualité.

En début d’année, une photographie de déchet trônait en pleine page de plusieurs quotidiens nationaux. Cette image surprenante illustrait une publicité de Gaz Réseau Distribution de France (GRDF) en faveur du biométhane. Le gestionnaire d’infrastructures gazières se rappelait ainsi aux bons souvenirs des pouvoirs publics et de potentiels clients en pleine révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). La société a précisé ses ambitions en la matière lors de sa conférence annuelle le 22 mars. « Aujourd’hui, les 48 méthaniseurs raccordés dans l’Hexagone injectent environ 764 GWh. Nous atteindrons 1 TWh fin 2018. En outre, les demandes de raccordement pour de futures installations s’élèvent déjà à 8 TWh, indique Edouard Sauvage, directeur général de GRDF. Le niveau pour 2023 arrêté par la précédente PPE sera dépassé. Par ailleurs, ce texte fixait à 10 % la part de biogaz dans la consommation de gaz de la France métropolitaine en 2030. Nous demandons de porter cet objectif à 30 %. »

Ce nouveau plafond impliquerait de rattacher entre 3 000 et 5 000 sites au réseau au cours des douze prochaines années. Le distributeur s’y prépare. Il étudie notamment avec la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et les chambres d’agriculture les gisements de déchets mobilisables. « Nous discutons également avec le gouvernement pour obtenir le droit de bâtir nos infrastructures avant les demandes de raccordement. Nous pourrions de la sorte mutualiser certains équipements », ajoute Edouard Sauvage. Ce vaste chantier représenterait un investissement de plus de 800 millions d’euros pour l’entreprise. « Il faut regarder les alternatives, remarque le directeur général. C’est un montant bien inférieur à la construction de terminaux méthaniers ou de grands gazoducs. En outre, cette source d’énergie locale améliore la balance commerciale du pays. »

Des investissements à la hausse

En attendant un éventuel décollage du biométhane, GRDF se concentre aujourd’hui sur le déploiement du compteur communicant Gazpar, l’équivalent pour le gaz du compteur Linky. L’entreprise a posé fin mars son millionième boitier. Elle rencontre une résistance moindre que sa consœur Enedis : seulement 1 % des clients sollicités ont refusé le dispositif. Tous les abonnés devraient être équipés en 2023. « Ce système entraine en moyenne une baisse de 5 % des consommations, note Edouard Sauvage. Nous encourageons les différents fournisseurs et les sociétés de service à l’énergie à employer les données générées par ces appareils. »

Le déploiement de Gazpar, combiné aux premières opérations liées au gaz vert, a entrainé une augmentation de 12,6 % des investissements du gestionnaire en 2017 par rapport à l’année précédente. Ceux-ci avoisinent 858 millions d’euros. Son chiffre d’affaires a plafonné à 3 milliards 562 millions, en baisse de 1,6 % en comparaison de l’exercice antérieur. En revanche, le résultat net a chuté de 50,3 % et s’établit à 150 millions d’euros. « Le résultat de 2016 était exceptionnel, explique le directeur général. Par ailleurs, nous avons enregistré en 2017 une forte hausse de l’impôt sur les sociétés. Il devrait diminuer cette année. » Pour autant, GRDF a accueilli l’année passée 22 000 nouveaux abonnés. Le gestionnaire totalise ainsi environ 10 millions 890 000 clients. Ses dirigeants estiment la barre des 11 millions atteignable dans les années à venir.

Commentaires

GRDF en croisade pour le biométhane

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX