En direct

Grasse Le projet Porte-Neuve pour dynamiser le centre ancien

REMY MARIO |  le 28/02/1997  |  Collectivités localesAlpes-MaritimesFrance entière

-Un complexe commercial à proximité de la vieille ville. -350 millions de francs d'investissements prévus au total.

Conformément à ses intentions, le maire de Grasse, Jean-Pierre Leleux, lance le projet Porte-Neuve : une ZAC de 42 500 m2 destinée à accueillir un centre commercial, des logements, des locaux d'activités, etc., et située en lisière du centre ancien sur des friches industrielles (terrains Lautier et Bertrand). Conduite par Progereal, le groupe marseillais d'Alain Paget avec vraisemblablement Atelier 9, l'opération (350 millions de francs HT), déjà ancienne mais revue à la hausse par la nouvelle municipalité, est un pari ambitieux. Elle vise ni plus ni moins qu'à inverser le lent et inexorable processus de déclin qui frappe le coeur historique de cette ville de 42 000 habitants, pourtant siège de fonctions économiques (3 200 emplois directs liés à la parfumerie), administratives et judiciaires solides.

C'est donc par la greffe d'un pôle marchand et urbain moteur aux portes de la cité historique, mais aussi dans un secteur en pleine transformation (cité judiciaire en cours de construction, projet de transfert de la sous-préfecture sur les terrains Roure) que doit s'opérer la mutation.

L'enjeu est de faire revenir vers le centre le flux de clientèle (environ 150 000 personnes dans la zone de chalandise) qui « s'échappe » vers les pôles commerciaux situés au sud, faute d'une offre commerciale attractive.

Moderniser le commerce traditionnel

Mais le projet doit aussi servir à reconquérir l'habitat du centre ancien en y fixant de nouvelles populations, à moderniser le commerce traditionnel... « Nous allons nous impliquer très fortement dans ces domaines. En fait, c'est une approche nouvelle d'un projet d'urbanisme commercial, conforme aux récentes exigences gouvernementales, que nous menons », explique Georges Sakellarides, directeur de programme chez Progereal. L'aménageur prévoit de s'engager, aux côtés de la SEM Grasse Développement, dans des opérations de réhabilitation (d'au moins 50 logements) en loi Malraux du centre ancien. L'autre action forte est la création d'un parcours marchand - la « Cité des parfums » - dans le centre historique. Il s'agit de l'implantation de boutiques liées à la parfumerie, aux produits de luxe, aux métiers d'art... entre le parking de la Roque et les musées de la Parfumerie de la ville (800 000 visiteurs par an), dans des locaux rénovés et loués par l'aménageur. Pour l'heure, celui-ci prévoit de verser 25 millions de francs de participation, hors travaux sur l'habitat.

Beaucoup de problèmes restent à régler : fédérer les commerçants locaux autour de ce projet, mener les négociations foncières avec la Grassoise d'HLM, propriétaire d'une importante parcelle du site, maîtriser les flux actuels et futurs de circulation liés à la création du complexe par l'élaboration d'un véritable plan de déplacements dans le centre-ville, passer le cap de la CDEC (commission départementale d'équipement commercial)...

Mais la ville est convaincue que ce projet est l'électrochoc qui va éviter la mort du centre ancien. Et une étude de tracé et de définition d'un transport en commun qui relierait la ligne SNCF Cannes-Grasse (à rouvrir) au haut de la vieille ville, desservant au passage la cité judiciaire, Porte-Neuve, etc., a déjà été engagée par la STGA, l'opérateur local des transports collectifs.

CHIFFRES CLES

Superficie : ZAC de 42 500 m2 de Shon.

Programme : -un centre commercial de 17 500 m2 (dont un hypermarché « Leclerc » de 5 200 m2, des moyennes surfaces, des boutiques, etc.) ;

-7 500 m2 de bureaux, locaux d'activités, résidences de services, parahôtellerie ;

-150 logements pour actifs ;

-800 places de parking souterrain.

Calendrier prévisionnel :

-phase de concertation préalable et lancement de la ZAC avec un dossier de réalisation (avant enquête publique) attendu à l'automne;

-PAZ et RAZ (plan et règlement d'aménagement de zone) début 1998, suivis du dépôt du permis de construire;

-passage en CDEC fin avril 1997; -début des travaux au second semestre 1998;

-durée des travaux : 30 mois (ouverture avant fin 2000).

PHOTO : Les concepteurs de Porte-Neuve, pôle marchand en lisière du centre ancien, souhaitent inverser le lent déclin de la vieille ville.

Commentaires

Grasse Le projet Porte-Neuve pour dynamiser le centre ancien

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur