En direct

Granulats : responsabilité du producteur

stephane getto |  le 10/04/1998  |  NormesTransportsProduits et matérielsTravailMoselle

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Normes
Transports
Produits et matériels
Travail
Moselle
Immobilier
Réglementation
Valider

Sommaire du dossier

  1. Chantiers d'hiver : les remblais allégés
  2. Remblais : la maîtrise du polystyrène
  3. Une place en billes d'argile
  4. AVIS TECHNIQUES PUBLIES
  5. 1 mm de tolérance sur le parvis du Stade de France !
  6. Les laitiers d'aciérie ont trouvé leur stabilité
  7. 140 000 m2 de revêtement aéronautique
  8. Quand les routiers font de l'assainissement
  9. NOTES D'INFORMATION PUBLIEES
  10. L'A20 en noir et blanc
  11. Des techniques éprouvées, pour le revêtement des chaussées
  12. Béton armé continu sur un enrobé
  13. Adapter l'étanchéité à l'ouvrage
  14. Granulats : responsabilité du producteur
  15. Où en est la recherche ?
  16. La chasse au bruit devient une des priorités
  17. Des matériaux recyclés performants
  18. L'enrobage reste une question fondamentale
  19. Matériels de chantier Contrôle des enrobés
  20. MATERIEL DE CHANTIER Colmatage des fissures
  21. Matériels de chantier Marqueuse pour dosage inversé
  22. Matériels de chantier Fraiseuse à chenille escamotable
  23. Matériels de chantier Largeur de fraisage de 0,5 à 2 m
  24. Matériels de chantier Un tandem de 7 t
  25. MATERIAUX Isolation-étanchéité circulable
  26. MATERIAUX Revêtement à structure métallique
  27. MATERIAUX Microbéton bitumineux pour couche de roulement
  28. MATERIAUX Enrobés silencieux
  29. MATERIAUX Enrobé coulé à froid
  30. MATERIAUX Bitumes pour voirie
  31. MATERIAUX Granulats froids mousse de bitume chaud
  32. Les routes du XXIe siecle
  33. La route communicante au service de la sécurité et du confort de l'usager
  34. Routes : le virage écologique
  35. «Prévoir le recyclage d'une chaussée dès sa conception»
  36. «Des projets d'implantation aux abords des grandes agglomérations»
  37. Régénérer la couche de roulement par retraitement
  38. «Maîtriser la rupture des émulsions de bitume»
  39. Les différentes couches constituant la route

-La référence à la norme XP P 18-540 est fortement conseillée.

La nouvelle norme Granulats XP P 18 540 n'engendre pas de caractère obligatoire, et son application repose sur la volonté du fournisseur : la journée organisée par le centre d'études techniques de l'équipement (Cete) de l'Est a tiré cette conclusion le 17 mars à Metz. Mais, l'utilisation de la norme applicable depuis octobre 1997 reste fortement conseillée. « La puissance publique fait toujours référence à une norme. Les experts et les juges l'utilisent en cas de litige », indique Gérard Maugeot, de l'antenne lorraine de l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem).

La norme présente en un seul document l'ensemble des caractéristiques des granulats utilisables pour le béton, la route et la voie ferrée. Elle définit les critères de jugement de la conformité des produits. Les relations entre fournisseurs et clients s'en trouvent clarifiées et codifiées. D'autant plus que la justification d'application de la norme revient au fournisseur. « Le producteur de granulats est désormais responsable de la qualité de sa production », indique Pierre Dupont, du Service d'études techniques des routes et autoroutes (Setra).

« Cette norme clarifie la situation : c'est au fournisseur de s'engager sur le produit. Les producteurs qui ne posséderont pas leur propre laboratoire vont rencontrer des difficultés », estime René Schreiber, chef du laboratoire Est de Jean Lefebvre. « Pour les producteurs, le coût immédiat engendré par la multiplication des contrôles est compensé par des économies futures », indique pour sa part Gabriel Becker, directeur des industries de Screg Est.

La norme XP P 18-540 ouvre aussi la voie de la certification à de nouveaux matériaux comme les sablons, le calcaire tendre ou des sous-produits (scories d'aciéries, laitiers, etc.). Pour ces matériaux, la difficulté réside dans leur homogénéité dans le temps. « L'homogénéité des caractéristiques fondamentaux des granulats garantie la durée des chaussées », rappelle Pierre Dupont. La norme sert par ailleurs de base à l'application du fascicule 23 du cahier des clauses techniques générales applicable à partir de juillet prochain.

La marque NF Granulats encore peu utilisée

La norme XP P 18-450 sert de base à l'attribution de la marque NF Granulats décernée par l'Afnor (Association française de normalisation). Aujourd'hui, seules dix-huit carrières françaises possèdent cette marque, soit 2,5 % de la production nationale. La marque NF peut s'apposer sur les granulats naturels ou artificiels pour le bâtiment ou le génie civil, sur les bétons routiers et sur les bétons hydrauliques. Elle garantit les caractéristiques géométriques, physiques, mécaniques, et certaines autres liées à des usages particuliers tels que la résistance au polissage, au gel, etc. Elle identifie chaque granulat par son site de production, sa nature, sa norme et sa classe granulaire. Les frais d'admission varient en fonction des structures (notamment les laboratoires) dont disposent les candidats. Le coût avoisine 35 000 francs pour une carrière de 200 000 t, et 50 000 francs pour 800 000 t.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil