En direct

Grandes manœuvres sur le marché des tuiles en terre cuite
Le marché des tuiles en terre cuite est tiré par les régions du sud de la France. - ©

Grandes manœuvres sur le marché des tuiles en terre cuite

Defawe Philippe |  le 30/06/2005  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Valider

Alors que le numéro deux français Terreal serait à vendre, son challenger, Lafarge Couverture affiche de fortes ambitions en annonçant une extension de sa gamme et surtout d’importants investissements industriels dans le nord et le sud de la France.

Alors que le marché affiche une croissance soutenue (+7% en 2004), la filiale française de l'activité toiture du groupe du cimentier Lafarge vient d’annoncer d’importants investissements avec la création de deux nouvelles usines, une dans l’Aude et une dans les Ardennes, et une nouvelle ligne de production pour l’usine de Marseille.
"Ces investissements industriels vont nous permettre d'augmenter nos capacités de production et d'offrir plus d'innovations produits", a déclaré le PDG de Lafarge Couverture, Michel Klein. Ils permettront surtout à l’actuel numéro trois du marché (derrière Terreal et Imerys) de renforcer sa proximité avec ses clients, facteur-clé sur ce marché très concurrentiel.

10 millions d’euros seront donc injectés dans le site de production de tuiles de Marseille dont la capacité de production va augmenter de 20% une fois les travaux achevés à la fin de l’été 2005 (soit une capacité totale de 30 millions de tuiles). L’usine produira notamment 2 produits phares locaux : la tuile Abeille et la tuile Romane.
Mais surtout, 50 millions d’euros sont alloués à la construction d’une nouvelle usine à Limoux, dans l’Aude. Dotée des meilleurs standards technologiques en vigueur, cette usine disposera d’une capacité de production annuelle de 55 millions de tuiles Grand Moule Fort Galbe et de tuiles Canal explique Lafarge Couverture. La première pierre sera posée le 25 juillet 2005 et le démarrage de l’exploitation du site est prévu au cours du 2ème semestre 2006.
Ces deux sites industriels dans la région sud ont vocation à produire les innovations terre cuite dont, dès cette année la Galleane 10, tuile Grand Moule Fort Galbe caractérisée par son esthétique canal et ses coloris adaptés au grand Sud. Cette tuile innove également grâce à des caractéristiques dimensionnelles inédites, plus grandes, assurant aux couvreurs une plus grande facilité de pose.

C’est incontestablement un coup dur pour le groupe Terreal, présent lui aussi dans l’Aude (à Saint-Martin-Lalande). Afin de consolider son leadership dans les tuiles du sud en terre cuite, où il détient plus de 40% de part de marché, l’industriel avait récemment investit près de 6 millions d’euros pour augmenter ses capacités de production de 50%. La nouvelle unité devrait être opérationnelle début 2006.

Le coup de force de Lafarge Couverture ne se limite pas au sud de la France. L’industriel annonce également la construction d'une usine dans le nord de la France, à Signy l'Abbaye (Ardennes), sans toutefois préciser le montant de l'investissement. "Après finalisation du concept industriel, la mise en chantier est prévue courant 2006. Ce site produira notamment les deux nouvelles tuiles Topas 11 et Noreva 10, respectivement Grand Moule Faible Galbe et Grand Moule à pureau plat, tuiles parfaitement adaptées au neuf comme à la rénovation" indique Lafarge dans son communiqué.

J-P Defawe

A lire également le portrait de Michel Klein, nouveau Pdg de Lafarge Couverture dans Le Moniteur du 1er juillet.

Repères


Le marché français de la tuile est estimé à un peu plus de 82 millions de m2.
En 2004, les tuiles en terre cuite (69% du marché) ont représenté un volume de 57 millions de m2 (+7,4%).
4 fabricants assurent 95% du marché : Imerys Toiture, Terreal, Lafarge Couverture et Koramic.
Selon une information du journal Les Echos (non démentie), le numéro deux français Terreal (CA 2004 : 312,2 millions d’euros, +10%) serait à vendre. Eurazeo et Carlyle, actionnaires à hauteur de respectivement 40% et 60%, auraient envisagé de sortir du capital.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur