En direct

Grand Paris Sud met en valeur son cirque naturel

le 30/03/2018  |  ProfessionGrand ParisArchitectureCultureEssonne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Grand Paris
Architecture
Culture
Essonne
Grand Paris Express
Valider
Essonne -

Un « diamant vert » devrait briller dans l'agglomération de Grand Paris Sud (GPS) à l'horizon 2021-2023. Il s'agit du cirque naturel de l'Essonne, théâtre de verdure de 130 ha situé sur Villabé, Lisses et Corbeil-Essonnes. La mise en valeur de ce site composé d'une mosaïque de milieux naturels en site urbain (frênaies, zones humides, mares, espaces agricoles… ), riche en biodiversité, est à l'ordre du jour après le vote en février par le conseil communautaire d'une convention cadre de biodiversité urbaine pour la préservation du site. Les partenaires de l'opération sont, outre l'agglomération, le département, les trois communes, le Syndicat intercommunal d'aménagement, de rivières et du cycle de l'eau (Siarce) et le CAUE 91. Un appel d'offres sera prochainement lancé pour choisir un maître d'œuvre qui, s'appuyant sur le plan programme, aura à esquisser les aménagements, à réaliser les cheminements et les jardins partagés, à valoriser les vergers, les vignes, les pelouses calcaires. Ce marché pourrait être notifié dès cet été. « Il s'agit, explique Francis Chouat, président (DVG) de GPS, non seulement d'aménager le site et de l'ouvrir au public, mais aussi de le protéger. » Car il est en danger, objet de vandalismes et de dépôts sauvages.

Travaux d'urgence fin 2017. Sur les 130 ha, 91 ha sont publics, appartenant à parts égales à la Ville de Corbeil-Essonnes et à l'agglomération. Le reste est privé. Pour reconquérir le site, la convention prévoit une maîtrise foncière (avec droit de préemption), sa mise en sécurité, sa gestion écologique et son aménagement, son entretien et son nettoiement. « Une comaîtrise d'ouvrage a été mise en place entre GPS et le Siarce qui s'occupera de tous les travaux hydrauliques, l'agglomération s'étant engagée à gérer le site après son ouverture », précise Julie Sannier, chargée de mission à GPS. L'investissement est de 6,4 M€ (4 M€ pour GPS, 2,4 M€ pour le département). Selon François Durovray, président (LR) du département, cette initiative s'inscrit dans une « démarche volontariste » du département « en matière de pérennisation et de valorisation des écopaysages essonniens ». Des travaux d'urgence ont été entamés dès la fin de l'an dernier afin de mettre fin à la dégradation du site. Pour l'aménagement lui-même, une première phase de travaux devrait être achevée d'ici à 2021 mais le chantier doit se poursuivre jusqu'en 2023.

PHOTO - 12228_747706_k2_k1_1775617.jpg
PHOTO - 12228_747706_k2_k1_1775617.jpg - © LIONEL ANTONI

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur