En direct

Grand Paris Express : les tunneliers montent en régime
Amandine, le quatrième tunnelier de la ligne 15 sud, s’élancera fin avril d’Arcueil-Cachan en direction de la future gare Villejuif-Aragon. - © Société du Grand Paris / David Delaporte

Grand Paris Express : les tunneliers montent en régime

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 08/04/2019  |  Travaux publicsTechniqueChantiersGrand ParisGrand Paris Express

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Travaux publics
Technique
Chantiers
Grand Paris
Grand Paris Express
Paris
Vinci Construction
Spie batignolles
Eiffage Génie Civil
Razel-Bec
Société du Grand Paris
Thierry Dallard
Valider

Amandine et Claire sont les deux nouveaux tunneliers du Grand Paris Express. Le premier creusera un tronçon de 3,4 km sur la ligne 15 sud, le second, une section d’environ 4 km sur la ligne 14 sud. Cinq machines sont déjà déployées sur le chantier du nouveau métro. Elles seront quinze d’ici à la fin de l’année.

Les cérémonies de baptême s’enchaînent sur le chantier du Grand Paris Express. En quelques jours, les noms de deux tunneliers ont été dévoilés : Amandine, le 30 mars 2019, sur le site de la future gare d’Arcueil-Cachan (Val-de-Marne) avec pour marraine Amandine Henry, joueuse de football à l’Olympique Lyonnais ; Claire, le 3 avril, sur le chantier de la station Pont de Rungis à Thiais (Val-de-Marne), du nom de Claire Mérouze, pilote de chasse, qui à l’âge de 25 ans était déjà aux commandes d’un Rafale.

Quatrième tunnelier de la ligne 15 sud, Amandine s’élancera fin avril 2019 pour forer un tunnel de 3,4 km jusqu’à la future gare Villejuif-Aragon où il arrivera à l’été 2020. Ces travaux sont inclus dans le lot T3C attribué au groupement CAP piloté par Vinci Construction associé à Spie batignolles.

Un tunnelier reprend du service

Quant au tunnelier Claire, il commencera à creuser fin mai en direction de l’ouvrage de service Jean-Prouvé, à L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), soit une section de 4,5 km. Il creusera à un rythme de 12 à 15 m par jour et fonctionnera 7 jours sur 7. Egalement sorti des usines Herrenknecht de Schwanau en Allemagne, ce premier tunnelier de la ligne 14 sud a déjà œuvré sur le prolongement au nord, entre Saint-Lazare et Clichy-Saint-Ouen.

Les entreprises attributaires de ces deux lots sont les mêmes : Eiffage Génie Civil et Razel-Bec, Eiffage étant mandataire du groupement sur la 14 nord et Razel-Bec sur le lot 3 de la 14 sud (avec Sefi-Intrafor, Eiffage Fondations et Icop).

Claire, premier tunnelier de la ligne 14 sud, commencera à creuser fin mai une section de 4,5 km entre la future gare Pont-de-Rungis et l’ouvrage de service Jean-Prouvé à L’Haÿ-les-Roses.
Claire, premier tunnelier de la ligne 14 sud, commencera à creuser fin mai une section de 4,5 km entre la future gare Pont-de-Rungis et l’ouvrage de service Jean-Prouvé à L’Haÿ-les-Roses. - © RATP / Grégoire Larrieu

Livraison pour les JO de 2024

Réalisée sous maîtrise d’ouvrage de la RATP, mais financée par la Société du Grand Paris, la ligne 14 sud reliera Olympiades (Paris XIIIe arrondissement) à l’aéroport d’Orly (14 km, sept nouvelles stations). Sa mise en service est prévue pour les Jeux olympiques de 2024.

« Avec les deux prolongements au nord et au sud, le trafic de la ligne 14 va doubler. Nous allons transporter un million de voyageurs par jour, ce qui sera le record du monde en ligne automatique de métro », a déclaré Catherine Guillouard, P-DG de la RATP.

« Le tunnelier, symbole de l’année 2019 »

Pour Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, « le tunnelier va être le symbole de l’année 2019 ». « Deux autres machines vont entrer en action sur la ligne 14 sud, neuf seront déployées sur les lignes 15 sud et 16, dont la SGP assure la maîtrise d’ouvrage, en plus des trois qui creusent déjà sur la 15 sud, soit une quinzaine de tunneliers sur le chantier du Grand Paris Express d’ici à la fin 2019. C’est une montée en puissance comme on n’en a jamais vue », a souligné Thierry Dallard.

En gare de Villejuif-IGR, priorité au tunnelier de la 14 sud

Le président du directoire de la SGP a aussi évoqué le rendez-vous « à ne pas rater » d’octobre prochain, en gare de Villejuif-IGR. En effet, à quelques semaines près, deux tunneliers vont se croiser : celui de la ligne 14 sud qui, depuis le puits Jean-Prouvé, remontera vers Maison-Blanche (à Paris) à travers la gare de Villejuif-IGR et Amandine, qui traversera aussi cette gare pour rejoindre Villejuif-Aragon. Le second laissera la priorité au premier compte tenu des objectifs de livraison de la ligne 14 sud pour les Jeux olympiques.

Le parcours du tunnelier Amandine : la gare Villejuif IGR sera l’une des plus profondes du réseau avec des quais à près de 50 m.
Le parcours du tunnelier Amandine : la gare Villejuif IGR sera l’une des plus profondes du réseau avec des quais à près de 50 m. - © SGP

En animation, les étapes de construction des tunnels du Grand Paris Express :

Commentaires

Grand Paris Express : les tunneliers montent en régime

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur