En direct

Grand Paris Express : les tunneliers entrent en scène

le 16/02/2018  |  ConjonctureTransportsGrand ParisBâtimentParis

Baptisé le 3 février, le premier engin commencera à creuser, fin mars, un tunnel de 2,2 km.

Malgré un temps froid et pluvieux, près de 2 500 personnes ont assisté, dans le parc départemental du Plateau à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), au baptême du premier tunnelier du Grand Paris Express. L'engin à pression de terre, fabriqué par Herrenknecht, s'appelle Steffie-Orbival. Steffie, comme le prénom d'une pilote de foreuse de parois moulées de l'entreprise Atlas Fondations, co-traitante du groupement Alliance (mandataire : Demathieu Bard Construction). Et Orbival, comme le projet de métro de banlieue à banlieue initié par les élus val-de-marnais en 2006, qui a préfiguré la ligne 15 sud du Grand Paris Express (Pont de Sèvres/Noisy-Champs).

Une fois le nom de l'engin dévoilé, la roue de coupe (134 tonnes, 9,83 m de diamètre) a été déplacée jusqu'au puits d'entrée par une grue de 750 tonnes et descendue à une profondeur de 20 m pour être arrimée au bouclier. « Jamais nous n'aurions imaginé un tel enthousiasme populaire, surtout avec cette météo. Pour les équipes, c'est la reconnaissance d'un an d'efforts et de travail », se réjouit Nicolas Margoloff, directeur de projet ligne 15 sud chez Demathieu Bard Construction. Attributaire du lot T2C, le groupement doit notamment réaliser un tunnel de 2,2 km, entre le site de maintenance et de remisage du matériel roulant de Champigny et la ligne 15 sud, à la hauteur de l'ouvrage de débranchement de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne).

12 m/jour. Débuté en décembre 2017, l'assemblage du tunnelier, dont le coût avoisine 23 M€, va se poursuivre avec l'installation de la jupe, le montage de la première remorque et de la chaîne de marinage. « C'est dans cette configuration que la machine, en raison de la longueur réduite du puits de départ (45 m), creusera les 100 premiers mètres du tunnel, décrit Nicolas Margoloff. Elle s'arrêtera ensuite pendant trois semaines, le temps de monter les trois autres remorques. » Une fois ces différentes opérations effectuées en présence des équipes du fabricant allemand, le tunnelier atteindra une longueur de 106 m (pour un poids de 1 650 tonnes). Il entrera en action fin mars. Avançant à une vitesse moyenne de 12 m/jour (en forant 24 h/24), à raison de cinq jours par semaine, il devrait toucher au but fin janvier 2019.

PHOTO - 11405_705471_k2_k1_1682645.jpg
PHOTO - 11405_705471_k2_k1_1682645.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur