Aménagement

Grand Paris Express : les élus sud-franciliens mobilisés pour la ligne 18 et le plateau de Saclay

Mots clés : Gouvernement - Politique des transports

21 élus des villes et des départements de l’Essonne et des Yvelines ont écrit au Premier ministre pour lui demander « de bien mesurer les conséquences d’un nouveau retard apporté à la réalisation de la ligne 18 ».

Alors que les premières consultations autour de la révision du calendrier de réalisation du Grand Paris Express ont fait état d’un report de la construction de la ligne 18 (entre Orly et Versailles-Chantiers, en passant par le pôle de recherche Paris-Saclay, ndlr), désormais annoncée au mieux au printemps 2025, voire à l’été 2026, 21 élus (voir Focus) des départements de l’Essonne et des Yvelines ont écrit au Premier ministre Edouard Philippe pour lui faire part de leur inquiétude vis-à-vis du pôle scientifique de Saclay. Ils l’appellent ainsi à « sauver le projet ».

 

Débuts des travaux en 2019

 

« Le développement du projet de pôle scientifique de Saclay a été conçu autour de la ligne 18 », rappellent les signataires. « Le plus grand campus de notre pays ne peut être une réussite sans ce transport lourd. Depuis plusieurs années, malgré les difficultés, les industriels, les scientifiques et les élus ont accompagné ce pari. Ils ne doivent pas être déçus. »

Ils demandent donc que le premier tronçon de la ligne 18 entre Orly et le CEA soit lancé « sans délai » et « dans le même mouvement que les lignes consacrées aux Jeux Olympiques dans un calendrier compatible avec une ouverture en 2024 aux aléas de chantier près ». « Cela signifie précisément une relance immédiate des procédures et un début des travaux de forage en 2019 », ajoutent-ils.

 

Focus

Les signataires

Didier Baichère, Député des Yvelines,

Jean-Noël Barrot, Député des Yvelines,

Stéphane Beaudet, Vice-président du Conseil Régional d’Ile de France,

Pierre Bédier, Président du Conseil départemental des Yvelines,

Michel Bournat, Maire de Gif-sur-Yvette, Président de l’agglomération Paris-Saclay (CPS),

Laure Darcos, Sénatrice de l’Essonne,

Vincent Delahaye, Vice-président du Sénat,

François Durovray, Président du Conseil Départemental de l’Essonne,

Jean-Michel Fourgous, Maire d’Elancourt, Président de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines,

Grégoire de Lasteyrie, Maire de Palaiseau, Conseiller Régional d’Ile-de-France, Président de l’Union des élus pour la ligne 18,

Michel Laugier, Sénateur des Yvelines,

Martin Lévrier, Sénateur des Yvelines,

François de Mazières, Maire de Versailles, Président de l’agglomération Versailles-Grand-Parc,

Amélie de Montchalin, Députée de l’Essonne,

David Ros, Maire d’Orsay, Conseiller Départemental de l’Essonne,

Nicolas Samsoen, Maire de Massy, Conseiller Régional d’Ile-de-France,

Alain Schmitz, Sénateur des Yvelines,

Jean-Yves Senant, Maire d’Antony,

Jean-François Vigier, Maire de Bures-sur-Yvette, Vice-président CPS, Conseiller Régional d’Ile-de-France,

Francisque Vigouroux, Maire d’Igny, Vice-président CPS en charge des transports,

Cédric Villani, Député de l’Essonne

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X