En direct

Grand Paris Express : le nouveau quai d'Arcueil-Cachan placé en moins de 8 heures
Le pont-rail, pratiquement dans sa position finale. - © Bernard Reinteau

Grand Paris Express : le nouveau quai d'Arcueil-Cachan placé en moins de 8 heures

Bernard Reinteau |  le 03/11/2017  |  EntreprisesTransportGrand ParisTechniqueBâtiment

Au jour dit, et avec un peu d’avance, les équipes de la RATP, de TPI et de Freyssinet (groupe Vinci) ont ripé à son emplacement précis le pont-quai préfabriqué de 40 m de longueur et de 3 000 t.

Lancé à 2 h 18 ce 2 novembre, le pont-quai de 40 m et de 3 000 t à riper à l’extrémité de la gare de la station d’Arcueil-Cachan sur le RER B a été déposé à 9 h 58. Soit 29,30 m parcourus en un peu moins de huit heures. Cette lourde et délicate opération menée par les équipes de la RATP, maître d’ouvrage et maître d’œuvre, de TPI et de Freyssinet, entreprises du groupe Vinci, constituait une phase sensible du chantier de construction de l’interconnexion avec la future ligne 15 sud du métro. Ses voies se situeront perpendiculairement à la voie actuelle, à 20 m de profondeur.

Une préparation de plus d’un an

Le chantier de six jours – la ligne est fermée du 1er au 5 novembre –, programmé depuis un an et demi, a préalablement demandé de nombreux travaux préparatoires qui se sont échelonnés depuis septembre 2016 : création des supports de ripage, confortement du talus construit lors de la création de la ligne de Sceaux (vers 1890), déplacement des lignes électriques et de communication de la voie RER, démolition de 50 m de quai, arasement du talus… Et cela, tout en produisant le pont-quai de 40 m de long et de 16 m de large sur une structure métallique à 6 m de hauteur, de manière à le placer directement au niveau de la voie à remplacer.

Pour déplacer ce monolithe déjà équipé (candélabres, signalétique, sièges…), trois vérins « avaleurs de câbles », arrimés sur le côté opposé des massifs de ripage, ont produit la force de traction totale estimée à 330 t. Les ingénieurs de Freyssinet ont réparti la charge pour moitié aux extrémités – soit un quart de part et d’autre – et pour moitié sur le câble fixé au centre. Pour assurer cette charge, les vérins latéraux pouvaient assurer une traction de 200 t, et celui du milieu, de 400 t.

Comment faire glisser 3 000 t tirés sur de simples appuis ? Les câbles sont accrochés à six selles de glissement – de chaque côté du pont-quai et sur chaque massif de ripage – revêtus d’Ipalen. Ce matériau synthétique est connu pour ses propriétés de glissance et de résistance aux fortes charges. L’ensemble de l’opération a été piloté informatiquement par Freyssinet, sous la surveillance, par théodolites laser, de la RATP.

La première grande phase d’un long chantier

À l’issue de cette matinée, une course contre la montre s’est poursuivie pour rendre la voie du RER B à la circulation le 6 novembre au matin. Après avoir calé et comblé les abouts de quai d’une longueur de 5 m, les voies ont été replacées, et le quai définitivement équipé (signalisation, éclairage, sonorisation, liaisons vidéo…). Des essais de voies se dérouleront samedi et dimanche. La limitation de la vitesse de circulation doit être levée mercredi 8, et la ligne reprendra son trafic normal le lundi 13 novembre. Pour autant, les travaux de remise en état des réseaux électriques et de communication continueront jusqu’en avril 2018. Par la suite, les énormes massifs de ripage, très fortement ferraillés pour reprendre la charge et le mouvement du pont-rail, seront démolis pour laisser place à l’excavation de la gare souterraine.

Dans le cadre du Grand Paris Express, la RATP doit gérer huit interconnexions avec la ligne 15 sud : cinq avec des stations de métro, trois avec des stations du RER. Des opérations budgétées pour 200 millions d'euros. Celle d’Arcueil-Cachan ressort à 23 millions d'euros. Des opérations d’envergure équivalentes se dérouleront en 2018. Le 15 août à la station Créteil-Léchat, et le 1er novembre à Noisy-le-Grand où l’actuelle ligne du RER A sera interconnectée avec les nouvelles lignes 15 et 16. Ce qui donnera lieu au ripage du plus gros ouvrage préfabriqué... de 9 000 t.

Commentaires

Grand Paris Express : le nouveau quai d'Arcueil-Cachan placé en moins de 8 heures

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX