En direct

Grand Paris Express: Koumba, le deuxième tunnelier de la ligne 14 sud s’élancera en juin
Baptisé le 24 avril, Koumba, le deuxième tunnelier de la ligne 14 sud, commencera à creuser en juin. - © NGE

Grand Paris Express: Koumba, le deuxième tunnelier de la ligne 14 sud s’élancera en juin

NATHALIE MOUTARDE |  le 13/05/2019  |  ChantiersTunnelierEssonneVal-de-MarneSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux publics
Chantiers
Tunnelier
Essonne
Val-de-Marne
Seine-Saint-Denis
ADP
NGE
Grand Paris Express
Grand Paris
Valider

Le tunnelier Koumba creusera un tunnel de 4,5 km, entre Morangis (Essonne) et Pont de Rungis (Val-de-Marne). Ces travaux, sous maîtrise d’ouvrage de la RATP, ont été attribués au groupement NGE-Salini Impregilo.

Dénommé Koumba, du prénom de la vice-championne du monde de lutte née à Arpajon (Essonne), le deuxième tunnelier du prolongement au sud de la ligne 14 sud a été baptisé fin avril 2019. Ce qui porte à six le nombre d'engins déployés sur le chantier du Grand Paris Express, quatre étant déjà en train de creuser sur la ligne 15 sud.

D’un diamètre de 8,80 mètres, d’une longueur de 95,5 mètres et d’un poids de 1 250 tonnes, Koumba fabriqué par Herrenknecht s’élancera en juin de Morangis (Essonne) pour creuser un tunnel de 4,5 kilomètres jusqu’à Pont-de-Rungis (Val-de-Marne), destination qu’il atteindra en juillet 2020. Ces travaux, sous maîtrise d’ouvrage de la RATP, ont été attribués au groupement NGE (mandataire)-Salini Impregilo pour un montant de 203 millions d’euros HT.

Sur le même sujet Thiais - Le 1er tunnelier de la ligne 14 Sud dans les starting-blocks

Passage sous l’aéroport d’Orly

La réalisation de ce tunnel représente un défi technique majeur puisque Koumba creusera sous les pistes de l’aéroport d’Orly sans que l’exploitation de ce dernier ne soit interrompue. « Cela va notamment nécessiter la mise en place de dispositifs d’auscultation et d’instrumentation sur la plate-forme en respectant les contraintes de sûreté et sécurité aéronautiques avec l’accompagnement du groupe Aéroports de Paris (ADP) », indique-t-on chez NGE. Lors du passage sous l’aéroport, le tunnelier fonctionnera sept jours sur sept, avant de reprendre son rythme de croisière (cinq jours sur sept).

Sur le même sujet Grand Paris Express : les tunneliers montent en régime

Le lot 16-2 aussi

Dans le cadre de ce chantier, NGE « mobilise ses capacités d’investissement, 20 % des achats matériels du groupe sont ainsi consacrés aux chantiers du Grand Paris Express, ses compétences multimétiers et son savoir-faire en formation et recrutement tandis que l’opérateur italien apporte son expertise technique et son expérience mondiale dans le domaine des métros », précise le groupe présidé par Antoine Metzger dans un communiqué. Les deux entreprises se connaissent bien puisqu’elles ont aussi décroché le lot 16-2 du Grand Paris Express (11,1 kilomètres de tunnel entre Aulnay-sous-Bois et Clichy-Monftermeil, en Seine-Saint-Denis) mais cette fois, Salini Impregilo pilote le groupement.

Par ailleurs, NGE est présent sur le lot T2C de la ligne 15 sud, aux côtés de Demathieu Bard (mandataire), Pizzarotti, Implenia et Atlas Fondations. Les deux tunneliers du groupement — Steffie Orbival et Malala —, les premiers à être entrés en action sur le chantier du Grand Paris Express, affichent déjà au compteur plus de 3 kilomètres forés.

Sur le même sujet Pilote de tunnelier : des heures sous terre avec Steffie

Trois tunneliers mobilisés sur la ligne 14 sud

La construction de la ligne 14 sud, qui reliera la station Olympiades, à Paris XIIIe, à l’aéroport d’Orly, mobilisera trois tunneliers. Le premier à avoir été baptisé, Claire, s’élancera fin mai pour creuser un tunnel d’environ 4,5 kilomètres entre Pont de Rungis (Val-de-Marne) et l’ouvrage Jean-Prouvé à L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) ; Koumba entrera en action dans la foulée. Enfin, le troisième et dernier engin commencera à forer en juillet, au départ de L’Haÿ-les-Roses jusqu’à Paris (XIIIe arrondissement). Le tronçon de tunnel restant, entre Maison-Blanche et la partie existante de la ligne (140 mètres) sera creusé selon une méthode traditionnelle, sans tunnelier. Au total, 14 kilomètres de tunnel seront créés d’ici début 2021. La mise en service de la ligne 14 sud est prévue en 2024 pour les Jeux olympiques.

Commentaires

Grand Paris Express: Koumba, le deuxième tunnelier de la ligne 14 sud s’élancera en juin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur