En direct

Grand Paris Express: comment les chantiers vont utiliser les voies fluviales
Stockage et approvisionnement de matériaux et déchets, le long de la Seine. - © LAURENT GUICHARDON / HAROPA & PORTS DE PARIS

Grand Paris Express: comment les chantiers vont utiliser les voies fluviales

F.M. |  le 05/10/2018  |  ParisIle-de-FranceDéchets de chantierSociété du Grand ParisGrand Paris Express

Les infrastructures fluviales de la région Ile-de-France pourront être utilisées afin d'approvisionner en matériaux les chantiers du Grand Paris Express ou pour évacuer les déblais afin de réduire l'impact environnemental des travaux

La Seine apporte son écot pour verdir les chantiers du Grand Paris Express (GPE). L’ensemble des infrastructures fluviales de la région franciliennes pourront en effet être utilisées pour, à la fois, approvisionner en matériaux les chantiers du GPE et pour en évacuer les déblais, afin de réduire l'impact environnemental des travaux.

C'est ce qu'ont annoncé jeudi 4 octobre 2018 les différentes parties prenantes du projet. L'Etat, la Société du Grand Paris (SGP), la société gestionnaire des ports de Paris Haropa, la mairie de Paris et Voies navigables de France ont signé une convention de partenariat en ce sens.

 

Equivalent de 400 000 camions


Une convention avait déjà été signée en 2013 entre la Société du Grand Paris (SGP), maître d'ouvrage, et Haropa-Ports de Paris Seine Normandie, en particulier sur l'évacuation des déblais des chantiers du futur métro automatique.

Pour mémoire, le chantier pourrait générer jusqu'à 45 millions de tonnes de déblais et, selon de premières estimations, jusqu'à 8 millions d'entre elles pourraient être évacuées sur les voies navigables, soit l'équivalent de 400 000 camions.

 

Limiter les nuisances

 

"Le Grand Paris Express est un projet structurant. Et à ce titre, nous nous devons de contribuer à développer des solutions durables pour l'ensemble du territoire. Le transport fluvial répond parfaitement à notre volonté de réduire les nuisances et de limiter l'impact de nos chantiers", a déclaré Thierry Dallard, le président du directoire de la SGP.

Le maître d’ouvrage du GPE doit construire 200 km de métro automatique d'ici à 2030, tenir le budget à 35 milliards d'euros et calmer des esprits échaudés par les retards pris, a déjà ouvert une centaine de chantiers en Ile-de-France, le tiers du total prévu. Deux tunneliers ont creusé 289 et 39 mètres, et 11 autres doivent entrer en action l'an prochain.

Commentaires

Grand Paris Express: comment les chantiers vont utiliser les voies fluviales

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur