En direct

Grand Paris : 170 élus de banlieue mobilisés pour le prolongement de la ligne 11 du métro
Les élus réunis jeudi 17 mai au soir devant la mairie de Neuilly-sur-Marne (Seine-Seine-Denis). - © © Compte Twitter Corinne Valls.

Grand Paris : 170 élus de banlieue mobilisés pour le prolongement de la ligne 11 du métro

F.M. |  le 18/05/2018  |  Grand Paris ExpressGrand ParisBoisUrbanismeParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Grand Paris Express
Grand Paris
Transports
Bois
Urbanisme
Paris
Transports mécaniques
Hygiène
Bâtiment
ERP
Architecture
Immobilier
Valider

Les édiles représentant 14 communes réclament des garanties sur la relance de cette ligne de la RATP entre Rosny-Bois-Périer (93) et la Gare de Noisy-Champs, laquelle réunira les lignes 15 Sud et 16 du Grand Paris Express.

Environ 170 élus de la banlieue est de Paris étaient mobilisés jeudi 17 mai dans la soirée, pour réclamer la relance du projet de prolongement de la ligne 11 du métro jusqu'à Noisy-Champs (à la limite entre la Seine-Saint-Denis et la Seine-et-Marne), dont l'abandon mettrait en péril, selon eux, de nombreux projets immobiliers et zones d'activités.

Réunis à Neuilly-sur-Marne (Seine-Seine-Denis), ces élus du territoire Grand Paris Grand Est, qui rassemble quatorze communes de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne,ont voulu "marquer leur détermination et leur volonté forte de voir se réaliser le tronçon de la ligne 11 de Rosny-sous-Bois à Noisy-Champs", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Incertitudes

En effet, si le dossier avance bien pour relier Les Lilas, actuel terminus de la ligne 11 du métro parisien, à Rosny-sous-Bois via Romainville et Montreuil, "la suite du parcours semble bien incertaine".

Or, ce tronçon du Grand Paris Express est acté dans un décret publié en août 2011, relèvent les élus. Si des études ont conclu depuis que ce projet n'était pas rentable, ils soulignent que "l'intérêt du tronçon doit se calculer en l'intégrant à l'ensemble du projet" du futur supermétro, qui, pour mémoire, inclut la construction de quatre nouvelles lignes: la 15, la 16, la 17 et la 18.

Projets immobiliers en péril ?

Surtout, "de nombreux projets immobiliers et zones d'activité pourraient en pâtir : les projets « Maison-Blanche » et « Ville-Évrard » à Neuilly-sur-Marne avec 7000 logements, plus de 2000 logements prévus à Villemomble, près de 3000 à Champs-sur-Marne, un Projet de rénovation urbaine (PRU) des Fauvettes et 150 M€ investis, les ZAC de Noisy-le-Grand, etc", selon les élus.

Ces derniers pointent du doigt une contradiction car si "l'État impose la construction de logements, cela doit aller de pair avec des infrastructures de transport modernes et qualitatives". La commune de Neuilly-sur-Marne, qui ne compte pas de gare sur son territoire, "illustre cette nécessité" selon eux.

Commentaires

Grand Paris : 170 élus de banlieue mobilisés pour le prolongement de la ligne 11 du métro

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur