Le Grand Lyon se lance dans le bail réel solidaire
Vue aérienne de Lyon. - © Adobe Stock

Le Grand Lyon se lance dans le bail réel solidaire

Cyril Peter avec AFP |  le 10/06/2021  |  Immobilier résidentielMétropole de LyonLyonBRS

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Immobilier résidentiel
Métropole de Lyon
Lyon
BRS
Valider

La collectivité veut permettre « à des habitants de devenir propriétaires alors qu'ils ne le pourraient pas au prix du marché », explique son nouveau président écologiste.

Après Lille, Rennes ou Paris, la Métropole de Lyon a présenté jeudi 10 juin ses premiers logements commercialisés en bail réel solidaire (BRS), moitié moins cher que le marché pour permettre à la classe moyenne d'accéder à la propriété.

Le programme de huit logements, parmi 17 construits par Nexity, doit être livré au deuxième trimestre 2023 à Villeurbanne, commune limitrophe de Lyon.

Il est porté par la Foncière solidaire du Grand Lyon, un organisme de foncier solidaire (OFS) issu de la loi Alur adoptée en 2014, qui a la possibilité de dissocier le terrain du bâti afin de proposer des logements abordables aux plus modestes.

Sur le même sujet Le bail réel solidaire sur le parc ancien, une alternative partielle à la vente à l'unité

« Lutte contre la spéculation immobilière »

Le dispositif du BRS « permet à des habitants de devenir propriétaires alors qu'ils ne le pourraient pas au prix du marché », a souligné le président EELV de la métropole, Bruno Bernard.

Le BRS « est un instrument de lutte  contre la spéculation immobilière », confirme Véronique Bédague, directrice générale du groupe Nexity pour qui l'opération est « une première ».

Sont visés les foyers dont les ressources n'excèdent pas les plafonds du prêt social location-accession (PSLA), soit environ 59 000€ (revenu fiscal de référence 2019) pour un couple avec deux enfants à Lyon et Villeurbanne.

Le mètre carré à 2 775 €

Les huit logements ont été commercialisés au prix de 2 775€/m², contre 5 000 à 6 000€ sur le marché. Les acquéreurs seront propriétaires du bâti mais locataires du foncier auprès de l'OFS, qui en a acquis la charge auprès de Nexity. La redevance payée par les ménages sera de 1,5 euro par mètre carré et par mois.

L'OFS métropolitain a été créé en 2019 sous la mandature précédente et a changé de nom en décembre 2020 pour devenir la Foncière solidaire du Grand Lyon. Celui-ci vise 1 000 logements en BRS d'ici 2026. Près du quart sont déjà engagés, en particulier dans le quartier d’affaires lyonnais de La Part Dieu.

Commentaires

Le Grand Lyon se lance dans le bail réel solidaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil