En direct

Evénement

Gouvernement Ayrault 2 : la surprise vient de l’écologie

Frédérique Vergne |  le 22/06/2012  |  EtatGuyane

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Etat
Guyane
Valider

Malgré son léger remaniement, le nouveau gouvernement Ayrault 2, annoncé dans la soirée du 21 juin, a réservé une surprise de taille. Delphine Batho, alors ministre déléguée à la Justice, devient ministre de l'Ecologie, en remplacement de Nicole Bricq, qui prend le portefeuille du commerce extérieur.

Tous les ministres-candidats aux législatives ayant été réélus, on pensait que le remaniement attendu du gouvernement Ayrault (1) ne devait pas être très important. En effet : quatre nouveaux ministres délégués et des changements de périmètres. Mais surtout, un changement majeur qui en a étonné plus d’un : le passage de Delphine Batho à l'Ecologie, au Développement durable et à l'Energie, où elle remplace Nicole Bricq, qui hérite elle du Commerce extérieur.

L’écologie change de mains

Mme Bricq, 65 ans, qui avait investi avec une grande conviction son portefeuille, portant haut les valeurs de la transition énergétique voulue par le président de la République, n'aura passé qu'un peu plus d'un mois à l'Ecologie et au Développement durable. Elle était depuis une semaine la cible de critiques d'ONG pour avoir annoncé le blocage d'un permis de forage accordé à Shell au large de la Guyane, et finalement validé par le gouvernement. Comme le rappelle notre confère  « le BIP » dans son édition du jour, les ONG auraient-elles porté un coup fatal hier 21 juin en publiant un communiqué commun, dans lequel elles estiment que « le fait que la ministre de l’Environnement perde son premier arbitrage est de très mauvais augure pour la future conférence environnementale, le débat sur la transition énergétique et la réforme du code minier ».

Ceci dit, le portefeuille du Commerce extérieur n’était pas pourvu dans le précédent gouvernement malgré un déficit record atteint en 2011.

On peut voir également dans ce changement, la volonté de Jean-Marc Ayrault de supprimer les tensions apparues entre Christiane Taubira, la garde des Sceaux, et sa ministre déléguée, Delphine Batho, cette dernière ayant du mal à trouver sa place auprès de sa ministre de tutelle.  
Ayant désormais obtenu son indépendance avec la responsabilité de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Delphine Batho, 39 ans, étoile montante du PS et proche de Ségolène Royal, est-elle prédisposée à un tel ministère, alors qu’elle est surtout spécialisée dans les questions de sécurité. Cet argument ne manque déjà pas d’être avancé par ceux qui estiment que l’écologie est la cinquième roue du carrosse pour les dirigeants politiques, rappelant au passage que la campagne de Nicolas Sarkozy avait carrément supprimé de facto le ministère de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet étant devenue porte-parole du candidat sans être remplacée.
Delphine Batho a sous sa coupe le ministre délégué Frédéric Cuvillier, déjà en place sous le gouvernement Ayrault I, mais dont le portefeuille a été précisé, il est désormais chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.

Quoiqu'il en soit, le départ de Nicole Bricq est déjà regretté par nombre d'acteurs qui appréciaient son écoute et la connaissance des dossiers. Il pose aussi la question de savoir si la grande et importante conférence environnementale prévue en juillet sera maintenue.

L’artisanat : un ministère de plein exercice

Sylvia Pinel,  jusqu’alors ministre déléguée chargée de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, qui était sous la tutelle du ministère du Redressement productif, garde les mêmes attributions mais hérite d'un ministère plein.

Thierry Repentin, le président de l’USH, entre au gouvernement

Michel Sapin, le ministre du Travail, qui doit mener dans les prochaines semaines de délicats chantiers sociaux, se voit adjoindre les services d'un ministre délégué à la Formation professionnelle, et à l'Apprentissage le sénateur socialiste Thierry Repentin. Connu dans le monde du bâtiment pour ses fonctions de Président de l’USH (Union Sociale pour l’Habitat) depuis décembre 2008, ce spécialiste du logement de 49 ans a d’ailleurs été responsable du pôle thématique "Habitat, politique de la ville" lors de la campagne présidentielle de François Hollande. C’est lui qui a notamment soufflé au futur président de la République l’idée d’augmenter le plafond du Livret A pour financer la construction de 150 000 logements sociaux par an ou de porter à 25% le quota des HLM dans chaque commune. Reste que la formation professionnelle, peu abordée par François Hollande dans la campagne présidentielle, risque de devenir un des sujets chauds dans les mois qui viennent. D’abord en raison de la montée du chômage, mais aussi parce les régions espèrent bien, à l'occasion du mouvement de décentralisation annoncé, récupérer la maîtrise exclusive des actions de formation.

(1)    L’équipe Ayrault 2, plus fournie que la précédente (38 contre 34) reste toujours paritaire (19 femmes, 19 hommes outre le Premier ministre).

Composition du gouvernement Ayrault II

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale

Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du Logement

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur

Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif

Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie

Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, porte-parole du Gouvernement

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt

Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique

Victorin Lurel, ministre des Outre-mer

Sylvia Pinel, ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme

Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative

Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès de Pierre Moscovici, chargé du Budget

George Pau-Langevin, ministre déléguée de Vincent Peillon, chargée de la Réussite éducative

Alain Vidalies, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement

François Lamy, ministre délégué auprès de Cécile Duflot, chargé de la Ville

Bernard Cazeneuve, ministre délégué auprès de Laurent Fabius, chargé des Affaires européennes

Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de Marisol Touraine, chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie

Benoît Hamon, ministre délégué auprès de Pierre Moscovici, chargé de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation

Dominique Bertinotti, ministre déléguée auprès de Marisol Touraine, chargée de la Famille

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de Marisol Touraine, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion

Pascal Canfin, ministre délégué auprès de Laurent Fabius, chargé du Développement

Thierry Repentin, ministre délégué auprès de Michel Sapin chargé de la Formation professionnelle

Yamina Benguigui, ministre déléguée auprès de Laurent Fabius, chargée de la Francophonie

Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès de Delphine Batho, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche

Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès d'Arnaud Montebourg, chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique

Kader Arif, ministre délégué auprès de Jean-Yves Le Drian, chargé des Anciens combattants

Anne-Marie Escoffié, ministre délégué auprès de Marylise Lebranchu, chargée de la Décentralisation

Guillaume Garot, ministre délégué auprès de Stéphane Le Foll, chargé de l'Agroalimentaire

Hélène Conway, ministre déléguée auprès de Laurent Fabius, chargée des Français de l'étranger

Commentaires

Gouvernement Ayrault 2 : la surprise vient de l’écologie

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur