En direct

Gouvernance des achats de l’Etat : le nouveau dispositif parachevé
La DAE a vu le jour en mars 2016. - © © DAE

Gouvernance des achats de l’Etat : le nouveau dispositif parachevé

Sophie d’Auzon |  le 23/05/2016  |  RéglementationRéglementation des marchés privés

Deux arrêtés parus au « Journal officiel » le 21 mai complètent le décret du 3 mars dernier créant la Direction des achats de l’Etat.

Depuis mars, le Service des achats de l’Etat (SAE) a muté en Direction des achats de l’Etat (DAE), avec des pouvoirs et champ d’action renforcés. Et un challenge : économiser 700 millions d’euros par an sur les achats. Deux arrêtés du 10 mai 2016, publiés ce 21 mai, viennent apporter quelques précisions complétant le dispositif adopté par le décret du 3 mars.

Le premier arrêté donne la liste des établissements publics et organismes tenus, tout comme les services de l’Etat, de mettre en œuvre les indicateurs et tableaux de bord des achats définis par la DAE (annexe 1). Il s’agit de permettre un pilotage et un reporting efficaces de la stratégie achats de l’Etat.
Ce texte liste également les organismes et établissements publics (annexe 2) dont les directeurs des achats participent aux travaux du comité des achats créé aux côtés de la DAE, pour aborder les questions spécifiques liées aux achats de ces établissements. Ce comité réfléchit notamment aux opportunités de mutualiser des achats entre des établissements publics et des services de l’Etat.
Enfin, l’arrêté fixe à 10 millions d’euros HT le montant annuel d’achats à partir duquel un établissement public ou organisme doit rendre compte de ses résultats achats à la DAE et à son autorité de tutelle, et leur transmettre une programmation pluriannuelle.

Le second arrêté concerne les achats faits par l’Etat au niveau régional, vecteur que les pouvoirs publics souhaitent privilégier pour notamment faciliter l’accès des PME aux marchés. Il établit sans surprise à 25 000 euros HT (comme annoncé par Michel Grevoul, directeur des achats de l’Etat) le montant à partir duquel le pouvoir adjudicateur doit informer le responsable de la plate-forme régionale des achats de l’Etat de son projet de passation de marché. A charge pour ce dernier de décider de mutualiser ou non le besoin exprimé.

Arrêté du 10 mai 2016 pris en application des articles 4, 7 et 10 du décret n° 2016-247 du 3 mars 2016 créant la direction des achats de l'Etat et relatif à la gouvernance des achats de l'Etat

Arrêté du 10 mai 2016 pris en application de l'article 9 du décret n° 2016-247 du 3 mars 2016 créant la direction des achats de l'Etat et relatif à la gouvernance des achats de l'Etat

      

Commentaires

Gouvernance des achats de l’Etat : le nouveau dispositif parachevé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX