En direct

Taxe gazole:
Jean-Sébastien Guiot, P-DG de la PME Salti, basée à Marcq-en-Barœul (Nord). - © Salti

Taxe gazole: "La filière du BTP est en tension, elle pourra difficilement absorber cette augmentation"

Florence Quille |  le 09/05/2019  |  Taxe gazole BTPGNRTravaux publicsMatériel de chantierHauts-de-France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Taxe gazole BTP
GNR
Travaux publics
Matériel de chantier
Hauts-de-France
Valider

Jean-Sébastien Guiot, P-DG de Salti, un loueur de matériel de BTP. Basée à Marcq-en-Barœul (Nord), cette PME (86 M € de chiffre d'affaires) emploie 400 personnes dans une quarantaine d’agences en France.

La suppression de la niche fiscale sur le gazole non routier, pour le BTP, risque-t-elle d’impacter votre entreprise ?

Elle ne va pas toucher directement mon activité mais je suis très inquiet pour la filière. Le secteur du BTP est très fragile. Il sort d’une crise forte dont il est encore convalescent. Mes clients souffrent. Ils subissent une concurrence très forte et une difficulté de recrutement. Nous-même, nous avons beaucoup de mal à recruter des collaborateurs malgré une politique managériale extrêmement vigilante. Toute la filière du BTP est en tension, et elle pourra difficilement absorber cette augmentation.

Sur le même sujet Taxe gazole: la fin de la niche fiscale du BTP se profile bel et bien

Vos clients ont-ils déjà chiffré l’impact de cette mesure ?

Il est encore trop tôt pour le faire car les informations ne sont pas précises et elles changent constamment. Et nombre de mes clients ont le nez dans le guidon et n’ont guère eu le temps de faire leurs calculs. Mais l’inquiétude prime. Malgré l’embellie du secteur depuis deux ans, je constate beaucoup de dépôts de bilan autour de moi et il faut être très vigilant.

« Les gros engins de terrassement fonctionnent encore tous au GNR »

Existe-t-il des alternatives au GNR ?

Une partie du matériel est déjà passée à l’énergie électrique. Chez Salti, la moitié du parc de machines fonctionne déjà à l’électricité.

De plus en plus de constructeurs réfléchissent à des solutions alternatives : électriques ou bi-énergie (électricité/essence) mais on en est encore au tout début. Le matériel utilisé à l’intérieur des bâtiments comme les nacelles élévatrices est déjà électrique. Mais l’autonomie des batteries limite encore l’usage de ces équipements.

Quant aux gros engins de terrassement, ils fonctionnent encore tous au GNR. La puissance nécessaire ne permet pas encore d’alimenter les moteurs avec des batteries. Mais tous les constructeurs planchent sur la question.

Sur le même sujet Hausse du prix du gazole : «Ce qu'on nous accorde d'une main, on nous le reprend de l'autre»

►A lire: notre dossier spécial sur la remise en cause de la niche fiscale du BTP pour le gazole non routier

Commentaires

Taxe gazole: "La filière du BTP est en tension, elle pourra difficilement absorber cette augmentation"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur