En direct

GNR:
En novembre 2019, des artisans des TP bretons avaient bloqué une raffinerie près de Rennes. - © Anne-Elisabeth Bertucci/Le Moniteur

GNR: "Si le gouvernement ne maintient pas ses promesses, nous nous mobiliserons de nouveau", préviennent les artisans du BTP

A.P |  le 23/06/2021  |  GNRCapebCNATPFrance Artisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

GNR
Capeb
CNATP
France
Entreprises
Artisans
Valider

La dernière volte-face parlementaire sur le statut du gazole non routier a plus qu'agacé le secteur du BTP. Les artisans du bâtiment et des travaux publics menacent de nouvelles actions coup de poings comme à l'hiver 2019.

Retour à la case départ ? En décembre 2019, une forte mobilisation des petites entreprises du BTP - Capeb et CNATP en tête - contre la suppression de niche fiscale pour le gazole non routier avait conduit au blocage de dépôts pétroliers en Bretagne, au Mans et à La Rochelle, puis à l'issue de négociations, à son report, d'abord au 1er juillet 2021 puis au 1er juillet 2023

Sauf qu'une crise sanitaire plus tard, le poids d'une réforme de cet avantage fiscal est à nouveau très lourd. Et la possibilité d'une mise en application 6 mois plus tôt que prévu, au 1er juillet 2022 à la suite d'un sous-amendement LREM adopté en première lecture à l'Assemblée nationale lors de l'examen d'un projet de loi de finances rectificatives, a de nouveau mis le feu au réservoir. 

 

Carburant spécifique

 

Car outre le report de la fin de l'avantage fiscal, le BTP n'a pas vu reparaître les autres compensations qu'il avait également obtenues du ministère de l'Economie, à savoir la création d'un carburant spécifique au BTP et l'établissement d'une liste d'engins autorisés à utiliser ce nouveau carburant, afin de "sécuriser le marché".

Dans un communiqué excédé intitulé "Inacceptable", la Capeb et la CNATP avertissent donc le gouvernement : "Si le gouvernement ne revient pas au texte initial du projet de loi de finances rectificative et donc s’il ne maintient pas ses promesses faites au secteur du BTP, les entreprises du BTP se mobiliseront de nouveau fortement".

 

 

 

 

Commentaires

GNR: "Si le gouvernement ne maintient pas ses promesses, nous nous mobiliserons de nouveau", préviennent les artisans du BTP

Votre e-mail ne sera pas publié

TENIE

23/06/2021 16h:34

Bonjour, Etant impacté, car, entreprise du TP, nous ne comprenons pas la volte-face, des parlementaires, 15 jours, seulement, après l'annonce du report > 1 AN, de la date de fin du GNR. Comment reporter le coût supplémentaire, et, considérable, du remplacement du GNR, par un carburant, semblable au gasoil, et en vente au prix du gasoil, à nos clients ? Il faut continuer à travailler pour vivre... Il faut riposter contre cette décision !

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil