Le moniteur
Gil Primard signera le second jardin olympique de Suresnes
Un ruban de bouleaux isole l'Olympe dessiné par Gil Primard pour la 15ème édition de Jardins en Seine, du 12 au 14 avril 2019. - © Gil Primard

Gil Primard signera le second jardin olympique de Suresnes

Laurent Miguet |  le 08/03/2019  |  PépiniéristesEntreprises du paysageSalon

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Pépiniéristes
Entreprises du paysage
Salon
Valider

Le second jardin olympique de Suresnes (Hauts-de-Seine) entrera en chantier le 25 mars pour deux semaines. Le 12 avril au 15ème salon Jardins en Seine, l’œuvre du paysagiste concepteur Gil Primard succédera à celle que Christian Fournet avait créée au printemps dernier, lors de la précédente édition de l’événement. Les organisateurs continueront à enrichir la série de pièces paysagères de 500 m2, pour l’offrir aux sportifs du monde lors des jeux olympiques de 2024.

Du centre du jardin de l’Olympe, le cadrage de la vue sur la tour Eiffel délivre un message écologique et fraternel, au terme d’un parcours initiatique. A partir de la terrasse du Fécheray qui offre une des plus belles visions du Grand Paris sous le mont Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), le visiteur se décrasse l’esprit en passant à travers un filtre de bouleaux aux troncs peints en blanc, signal de l’entrée dans un monde fragile et précieux : « Espace de ressourcement et poumon vert isolé du chaos de la terre, pour des humains en quête de silence et de sport », définit le paysagiste concepteur Gil Primard.

Danse avec Victoire

Passée cette étape, quatre jets d’eau irriguent l’Afrique, l’Asie, l’Océanie et les Amériques, représentées par quatre sculptures délimitées par autant d’arceaux connectés au globe central. Dans ce cinquième anneau olympique de quatre mètres de diamètre, le visiteur savoure sa condition divine sur l’une des deux banquettes. L’élancement d’un corps féminin sans tête, baptisé Victoire, guide son regard vers l’horizon lointain où se dresse la tour Eiffel, symbole du cinquième continent et de la ville hôte des Jeux olympiques de 2024.

Métallier sculpteur

Cogérant de l’agence Architecture et Scène d’extérieur, Gil Primard a dessiné le second jardin olympique de Suresnes à l’invitation de  l’entreprise Sport & Paysage (groupe Cap Vert Développement), habituée à réaliser les aménagements éphémères du salon Jardin en Seine, et titulaire du marché d’entretien des espaces verts de Suresnes : « Nous avons une solide habitude de travail en commun », souligne le concepteur du second Jardin de l’Olympe, spécialiste des jardins en terrasse.

Harmonie des cépées

Comme son prédécesseur Christian Fournet qui a lancé la série en 2018 à la 14ème édition de Jardin en Seine, le paysagiste invité en 2019 travaille principalement avec une clientèle privée de promoteurs immobiliers ou de people (Gérard Depardieu, Julien Clerc, Claude Lelouch), y compris à l’international. Le salon Jardins, Jardin, aux Tuileries, a créé l’occasion de sa rencontre avec l’autre artiste du second jardin de l’Olympe : le métallier et sculpteur Eric Ferber, créateur de Victoire, exprime sur ce site sa prédilection pour l’aluminium thermolaqué et la grande dimension.

Harmonie des cépées

Le paysagiste concepteur rend enfin hommage au fournisseur des arbres et arbustes de l’Olympe : à sa demande, la pépinière Verte Ligne du Val-d’Oise s’est évertuée à diversifier les feuillages, les écorces et les troncs de ses cépées d’érables, amélanchiers ou autres arbres à fleurs. A l’ombre de ces derniers, les promeneurs réguliers apprécieront les mues du sol de ce monde miniature circonscrit dans 500 m2 pendant deux saisons : d’avril à septembre, la floraison des bulbes précédera celle des coquelicots et marguerites, avant l’épanouissement des graminées.

Commentaires

Gil Primard signera le second jardin olympique de Suresnes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur