En direct

Gignac va bâtir une école biosourcée
Isolé avec de la paille et de la balle de riz, le pôle éducatif de Laure abritera trois patios végétalisés - © ATELIER MONCADA

Gignac va bâtir une école biosourcée

C. W. |  le 23/11/2018  |  Bouches-du-RhôneEquipementInfrastructuresBiodiversité

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bouches-du-Rhône
Equipement
Infrastructures
Biodiversité
Valider

Bouches-du-Rhône -

La commune de Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône) subit une forte pression foncière qui s'est traduite par un doublement de sa population en vingt ans et un fort étalement urbain. Elu maire en 2008, Christian Amiraty a décidé de maîtriser ce développement tout en améliorant les équipements et les infrastructures pour ses 9 100 habitants. Une démarche qui passe notamment par la case scolaire.

Représentant un coût total prévisionnel de 5,6 M€ HT, la future école de Laure (trois classes de maternelle, six classes élémentaires) est l'un des trois pôles éducatifs portés par la commune dans le cadre d'une stratégie de mutation de son offre scolaire. Situé à la lisière d'une zone agricole, l'établissement doit devenir un lieu d'apprentissage de la biodiversité. Associé à Betek et Domene Scop, l'Atelier Moncada a ainsi conçu le projet en résonance avec le Garden Lab, une opération d'agriculture biologique urbaine qui comprend la remise en exploitation de 13 hectares de terres acquises par la commune.

Un jardin de la biodiversité. Se développant du sud au nord sur deux niveaux sans ascenseur, le bâtiment de 2 345 m2 SP, tout en longueur, épouse la pente du terrain. Ceinturé de murs bois enduits à la chaux, il devient à l'intérieur havre de paix avec ses modules habillés de bois abritant, entre autres, les classes et trois patios végétalisés d'environ 35 m2 . « Tempérant la chaleur, filtrant la lumière, ils sont des “petits laboratoires”, chacun dédié à une thématique : agrumes, figuiers, arbres fleuris. Cette mise en situation se poursuit dans le jardin de la biodiversité de 100 m2 », détaille l'architecte André Berthier.

Conçu selon la démarche Bâtiments durables méditerranéens (BDM), le projet a obtenu le niveau Or en phase conception. « Ce bâtiment à ossature bois est biosourcé à 70 %, isolé avec de la paille et de la balle de riz, éclairé naturellement à 90 % et ventilé grâce à un système d'insufflation de l'air. Outre ces spécificités, la commission a été sensible aux dispositifs de contrôle mis en place dans les classes pour faire des élèves des acteurs du bon renouvellement de l'air », précise René Tassy, conseiller municipal, délégué à l'environnement et au développement durable. Le chantier doit démarrer cet hiver pour une livraison en décembre 2019.

PHOTO - 15891_953605_k3_k1_2217230.jpg
- © ATELIER MONCADA

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur