En direct

Gian Luca Guerrini (Italcementi) :
Gian Luca Guerrini, directeur projets R - © © Ciments Calcia

Gian Luca Guerrini (Italcementi) : "Nous n'utilisons pas de nanoparticules dans nos formulations de ciment autonettoyant"

Propos recueillis pas Jean-Philippe Defawe |  le 14/05/2010  |  UrbanismeRéglementationDroit de l'environnement

Dans une étude publiée fin mars, l'Agence santé et environnement (Afsset) - considérant que le ciment auto-nettoyant au Ti02 (dioxyde de titane) contient des nanoparticules - recommandait d'appliquer le principe de précaution avec ces produits. Gian Luca Guerrini, directeur projets R & D au sein du Centre Technique d'Italcementi lui répond.

En tant que producteur de ciment autonettoyant, que pensez-vous du rapport de l'Affset ?

Notre ciment autonettoyant, ou les autres produits de notre gamme TX Active, contiennent une variété de dioxyde de titane qui permet le développement de propriétés photocatalytiques. Le dioxyde de titane (TiO²) contenu dans nos ciments se présente sous la forme d'agglomérats de dimensions micrométriques (10-6). Ce ne sont pas des nanoparticules comme il est écrit dans l'avis remis par l'Affset.
Par ailleurs, nous tenons à préciser que nous n'utilisons pas de nanoparticules (10-9) dans nos formulations, pas plus que nous fabriquons de nanomatériaux.

Y-a-t-il des précautions particulières à prendre pour l'utilisation de ces ciments autonettoyants ?

Le ciment autonettoyant comme les autres ciments à effet photocatalytique, s'utilise comme un ciment traditionnel, en observant les mêmes précautions d'emploi.

La présence de TiO² dans les applications d'enduits ou de béton a-t-elle un impact sanitaire et environnemental pendant la vie en œuvre du bâtiment ou lors de sa déconstruction ?

Le développement de cette gamme de ciment, au-delà de ses fonctionnalités d'auto- nettoyance ou de dépollution, a bien sûr pris en compte la dimension sanitaire et environnementale. Des études menées avec des laboratoires indépendants ont démontré que les ciments de la gamme TX Active ne présentaient aucun phénomène mutagène.
Par ailleurs, nous participons à d'autres programmes d'études français avec l'ANR (Agence Nationale de Recherche) concernant ces aspects.
Comme tous les produits de la construction, nous tenons à disposition des FDS (fiches de données sécurité). De plus, nous avons fait étudier par un cabinet extérieur l'impact environnemental de systèmes constructifs béton autonettoyant et dépolluant ; les résultats sont consignés dans des FDES (fiches de données environnementales et sanitaires).

Voir le dossier technique sur le ciment TX Active d'Italcementi en cliquant sur le lien ci-dessous.

Principe de la photocatalyse.
Principe de la photocatalyse.

Commentaires

Gian Luca Guerrini (Italcementi) : "Nous n'utilisons pas de nanoparticules dans nos formulations de ciment autonettoyant"

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur