En direct

Gestion de projets-gestion de patrimoine

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI, XAVIER FODOR |  le 14/12/2001  |  Maîtrise d'ouvrageEntreprisesLoire-AtlantiqueParisFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Maîtrise d'ouvrage
Entreprises
Loire-Atlantique
Paris
France
Valider

«L'informatisation d'un chantier nécessite un paramétrage et une organisation jusqu'ici inédite. Elle oblige les intervenants à s'équiper en outils informatiques, à se former aux procédures d'échanges et, surtout, à surmonter leurs réticences », explique Christophe Lamontre, directeur de projet SEDP (voir ci-dessous). « Pourtant, selon Xavier de Cuverville, la gestion de projets est aujourd'hui acceptée, car l'idée de manager en ligne des données centralisées d'un chantier, peu engageante pour un maître d'ouvrage, s'avère efficace. »

Actuellement, rares sont les maîtres d'ouvrage (essentiellement sur des projets importants) qui n'exigent pas la mise en place d'un tel outil. Mieux, les petits chantiers, au départ écartés pour des raisons financières, ne sont plus en reste. Les maîtres d'ouvrage bénéficient d'une multitude d'offres apparue cette année, souvent sur l'initiative d'industriels du secteur. Ces outils ressemblent plus à des messageries améliorées mais autorisent le stockage de données, y compris des plans. Ils permettent maintenant à tout acteur du BTP d'entrer dans une nouvelle dynamique de la construction, d'une importance renforcée par l'émergence d'outils de gestion de patrimoine. Désormais, ce sont tous les documents électroniques engrangés durant la conception et la réalisation d'un bâtiment qui serviront de base lors de ses phases de maintenance. Le seul obstacle à la communication en ligne des plans de chantier et autres documents volumineux reste la nature de la connexion dont bénéficient les acteurs.

Statistiques : L'échange de données entre partenaires concerne...

...71% des maîtres d'ouvrage

...89% des maîtres d'oeuvre

...79% des entreprises du BTP (10 salariés et plus)

...51% des négociants

« La traçabilité des documents optimise la réalisation d'un projet » CHRISTOPHE LAMONTRE, directeur de projet SEDP, une filiale de la RATP

Malgré des difficultés de mise en route et de motivation des équipes, l'outil de gestion de projet en ligne Prosysonline répond déjà à plusieurs de mes attentes. La première était d'utiliser un système permettant des recollements ultérieurs avec le système de gestion de patrimoine propre à la RATP.

L'outil me donne aussi une traçabilité de la transmission de toute donnée, permettant une étude homogène et fiable des documents, par exemple, entre le pilote du chantier Ceroc, le bureau d'études Cera (tous deux à Nantes), et le cabinet d'architecture Jacques Ferrier, à Paris.

Cette lisibilité servira ensuite à gérer les éventuels contentieux. Par ailleurs, mettre en ligne des photos du chantier facilite l'implication des intervenants.

En matière de besoins encore insatisfaits, outre une ergonomie du site à améliorer, je souhaiterais disposer d'un calendrier interactif plus dynamique que l'actuel planning figé avec un indice.

Surtout, il me semble intéressant, dès que la signature électronique sera incontestable, d'associer à l'outil un module de suivi financier des travaux. Enfin, Prosysonline me permet de visualiser tous les documents du projet sans disposer des logiciels adéquats mais je souhaiterais y accéder d'un clic.

La SEDP exploite Prosysonline pour la construction de 6 300 m2 de bureaux + 2 niveaux de parking (montant des travaux : 12,96 millions d'euros)

« L'informatisation des documents devient une exigence pour les propriétaires » YANNICK LUCAS-MOULERES, e-business manager chez Altys

Dans nos métiers, nombre d'acteurs produisent de l'information en utilisant des outils informatiques spécifiques à leurs métiers qui ne sont pas, par nature, interopérables. Nous avons adopté une solution technologique utilisant le langage IFC, spécialement défini pour le secteur de la construction et de la gestion de patrimoine. Cette plate-forme, qui utilise le format Internet XML, nous permet de fédérer toutes les données graphiques et relationnelles, et de les partager entre tous les acteurs. Elle nous évite ainsi le lourd travail de retraitement des plans. Toutefois, une telle évolution n'est possible qu'avec la volonté des maîtres d'ouvrage, qui ont tout intérêt à mieux maîtriser et suivre les coûts des actifs immobiliers tant en gestion qu'en « facility management ». Or, nous constatons qu'elle se banalise, parce qu'elle est notamment exigée par les propriétaires anglo-saxons, habitués à ce fonctionnement et présents en France. Dès lors, une logique de chaîne s'instaure et nombre de maîtres d'ouvrage exigent dans leur cahier des charges que les architectes produisent des plans au format IFC.

L'avenir pourrait être dans le « Peer to Peer », c'est-à-dire la récupération d'information directement sur le disque dur de son partenaire, mais les spécificités de chaque métier et des outils en font encore une réponse très futuriste.

Altys Gestion et Altys Multiservice gèrent 5 millions de mètres carrés, essentiellement de bureaux, grâce aux solutions basées sur le modèle IFC-XML de Vizelia

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil