En direct

Gérard Hoffmann, repreneur de la menuiserie Soprem Il place la formation au cœur de sa menuiserie
PHOTO - CREA SOPREM Geìrard HOFFMAN 70.eps - © quercy photographie

Gérard Hoffmann, repreneur de la menuiserie Soprem Il place la formation au cœur de sa menuiserie

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 29/09/2008  |  Second œuvreApprentissage BTPBoisProduits et matérielsLot

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Second œuvre
Apprentissage BTP
Bois
Produits et matériels
Lot
Immobilier
Hygiène
Valider

Trois ans après la reprise de la menuiserie Soprem à Flaujac-Poujols (Lot), Gérard Hoffmann, 53 ans, a recentré l’activité de la SARL sur les fondamentaux de la menuiserie bois du bâtiment, abandonnant la maison à ossature-bois que son prédécesseur avait commencée à développer. L’entreprise, qui travaille à 60 % pour la commande publique et à 30 % pour les promoteurs autour de Cahors, a ainsi amélioré son savoir-faire dans les menuiseries extérieures et intérieures en bois. « Si nous pouvons faire un “ coup“ sur une maison à ossature bois ou sur une application particulière, nous le ferons. Mais la construction s’adresse davantage à des charpentiers qu’à des menuisiers. Mon seul souci, c’est le développement et la rentabilité de mon entreprise ; ce que ne permet pas le marché local de la maison bois, qui reste une niche », déclare le gérant.

Soucieux du travail bien fait, l’ancien responsable de fabrication dans la métallurgie d’aluminium a placé la meilleure maîtrise de l’exécution et des coûts au cœur de ses préoccupations. Il a ainsi investi dans de nouveaux outils de production et la sécurité.

Chez Soprem, tout l’effectif, y compris le gérant, porte la même tenue, signe supplémentaire de la conviction de Gérard Hoffmann que le personnel est la plus importante des ressources de l’entreprise. Le gérant s’est également appliqué à stabiliser les effectifs en les formant. Administrateur du Geiq (groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification) du Lot, il a par exemple participé en 2007 à la mise en place des formations des tuteurs. « L’objectif est de valoriser les salariés, en l’occurrence les responsables d’équipe, en leur donnant les outils pour mieux communiquer leur savoir et passer les consignes », explique-t-il. Pour 2009, il prépare en collaboration avec l’Aref une autre formation sur un an et demi, pour tout le personnel. « Il s’agit d’approfondir les connaissances, avec des modules sur le respect des normes, les DTU ou les conditions d’application de la menuiserie. Je veux rendre mes salariés autonomes en leur donnant les outils pour comprendre. Je ne veux pas qu’ils soient de simples opérateurs », précise-t-il.

Avec plus de 20 chantiers ouverts en permanence, la TPE doit d’ailleurs compter autant sur la valeur humaine que sur celle de ses outils de production. Son pari est gagné : elle a amélioré sa productivité et a redistribué une partie du résultat aux salariés.

L’ENTREPRISE

Date de reprise : octobre 2006.

Activité : menuiserie-bois.

Statut : SARL au capital de 1 000 euros, détenue en nom propre par le biais d’un holding.

CA 2007-2008 : 1,2 million d’euros.

CA prévisionnel 2008-2009 : 1,3 million d’euros.

Effectif : 17 salariés.

Implantation : Flaujac-Poujols (Lot).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur