En direct

Genie réinvente la nacelle biénergie
PHOTO - 909895.BR.jpg - © terex
Evénement

Genie réinvente la nacelle biénergie

Gilles Rambaud |  le 08/07/2016  |  Matériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
Valider

Technique. Avec la Z-60 FE, le fabricant de nacelles introduit un nouveau type de motorisation qui convient autant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Les nacelles dites « biénergies » existent depuis des années. Ce sont en fait des machines électriques dans lesquelles on ajoute un groupe électrogène capable de recharger les batteries si nécessaire. « Ce ne sont pas des machines conçues pour du tout-terrain », admet Christophe Rousseau, directeur des ventes de Genie France. Or le fabricant américain pense avoir réussi la fusion parfaite entre le thermique et l'électrique avec sa motorisation FE - Fuel-Electric (diesel/électrique). La trouvaille consiste à utiliser un composant relativement récent, à la fois moteur électrique et générateur, tel qu'on en trouve aujourd'hui dans les voitures hybrides. Quand le moteur thermique fonctionne, il entraîne ce générateur qui produit de l'électricité et assure les fonctions de la machine (hydraulique et translation). Admettons que la nacelle doive travailler à l'intérieur d'un bâtiment. Son moteur thermique est alors coupé. Le générateur devient un moteur qui est, à ce moment-là, alimenté par des batteries : des modèles au plomb, peu coûteux, qui font également office de contrepoids. Celles-ci assurent une autonomie de quarante cycles  un cycle représente 30 m de déplacement, puis une montée complète et une descente du mât  et se rechargent sur courant domestique en huit heures. Des performances tout à fait équivalentes aux machines entièrement électriques actuellement disponibles. Et en extérieur ? « C'est là que c'est bluffant car les quatre moteurs électriques asynchrones placés dans les roues procurent une excellente motricité. Quant au châssis, c'est celui d'une machine tout-terrain. Les pneus sont crantés pour circuler dans la boue, mais fabriqués avec une gomme non marquante pour pouvoir rouler sur un dallage », argumente Christophe Rousseau. La première machine à bénéficier de cette motorisation FE est une nacelle articulée de 20 m, la Z-60 FE. D'autres modèles vont suivre. Lesquels ? « Ceux qui sont utilisés autant par des entreprises travaillant à l'extérieur des bâtiments que par les entreprises travaillant à l'intérieur. Ainsi, le loueur pourra répondre à ces deux demandes avec une même machine au lieu d'en avoir deux. » Cette réduction du nombre de références simplifie la gestion de flotte et augmente le taux de rotation des matériels. C’est là le gain principal de cette nouvelle motorisation.

PHOTO - 909895.BR.jpg
PHOTO - 909895.BR.jpg - © terex

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur