Générale de Santé vise des acquisitions

Defawe Philippe |  le 06/04/2006  |  France SantéEntreprisesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Santé
Entreprises
Europe
Valider

Le leader français de l'hospitalisation privée Générale de Santé a lancé jeudi, comme prévu, une augmentation de capital de 300 millions d'euros pour financer l'achat de dix établissements du groupe Hexagone Hospitalisation et a rappelé envisager d'autres acquisitions.
La société avait annoncé le 23 mars qu'elle augmenterait son capital au premier semestre pour financer cette acquisition réalisée fin 2005 pour 430 millions d'euros.
Outre Hexagone Hospitalisation, "nous avons aujourd'hui les moyens de compléter notre réseau en France mais aussi de nous déployer en Europe, que ce soit l'Italie, l'Espagne ou l'Angleterre", a rappelé le patron de Générale de Santé (GDS) Daniel Bour.
GDS va empocher plus d'un demi-milliard d'euros en vendant à la société foncière Gecina les murs d'une partie de son parc de cliniques en France, ce magot lui permettant de financer des acquisitions en Europe, avait-il annoncé fin mars.
L'externalisation de murs s'inscrit dans la stratégie de GDS consistant à vendre des actifs immobiliers tout en gardant la gestion opérationnelle des établissements, avait expliqué M. Bour.
"Notre métier n'est pas d'être propriétaire immobilier. On est une société de services. On va créer de la valeur en vendant des murs", avait-il dit.
De fait, les ressources financières dégagées par cette transaction permettront au groupe de continuer à croître, notamment en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne, où GDS "devrait être présent de manière significative à l'orée 2010", selon M. Bour.

Repères


Générale de Santé est en pleine forme avec un bénéfice net 2005 en hausse de 49,3% à
40,9 millions d'euros.
Pour 2006, il table sur une hausse de plus de 20% de son chiffre d'affaires (1,435 milliard d'euros en 2005) et sur le maintien de sa marge opérationnelle au taux de 6,9%, comme en 2005, malgré la baisse de 1% cette année des tarifs de soins facturés par les hôpitaux et les cliniques à la sécurité sociale.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil