Le moniteur
Gecina se recentre sur le bureau à Paris
Le portefeuille de Gecina est composé de 80 % de bureaux.- © © Gecina

Gecina se recentre sur le bureau à Paris

Marie-Noëlle Frison, avec AFP  |  le 20/02/2019  |  TertiaireParisIle-de-FranceHauts-de-SeineGecina

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Tertiaire
Paris
Ile-de-France
Hauts-de-Seine
Gecina
Résultats annuels
Résultats annuels immobilier
Valider

Suite au rachat d'Eurosic en août 2017, la foncière Gecina a cédé pour 2 milliards d'actifs non stratégiques, notamment en régions. Elle recentre son portefeuille sur Paris intra-muros, a-t'elle annoncé lors de ses résultats annuels. 

« L’effet de l’intégration d’Eurosic a joué fortement sur notre année 2018 », a déclaré Nicolas Dutreuil, directeur exécutif finances de Gecina, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de la foncière. Dix-huit mois après cette acquisition, une des plus grosses opérations récentes dans le secteur immobilier français, Gecina affiche des revenus en hausse de 18,4 %, à 662 millions d’euros.

Ce rachat, à plus de trois milliards d'euros, a fait gonfler les loyers perçus par le groupe, même s'ils montent aussi à périmètre constant (+2,5%).

80 % de bureaux


Pour équilibrer son patrimoine gonflé par Eurosic, l'entreprise a cédé pour 2 milliards d’euros d’actifs, 800 millions d’euros de plus que l’objectif de départ. A fin 2018, son portefeuille total se chiffre à 19,3 milliards d’euros, dont 80 % de bureaux et 17 % de résidentiel. La rationalisation du portefeuille s’est opérée au profit de la région parisienne et tout particulièrement de Paris intra-muros.

La ville concentre désormais 61 % du portefeuille de Gecina. « La centralité est une réponse-clé aux besoins de nos clients. Les grands ensembles situées dans les zones périphériques ne sont plus adaptées. C’est une tendance de fond », a insisté Meka Brunel, directrice générale de Gecina, ce matin, lors de la présentation des résultats à la presse.

Sur le même sujet Méka Brunel, la femme qui pesait 20 milliards

Acquisition sélective


Ce recentrage se traduit également en matière d’acquisitions. « Nous avons une vision très holistique du patrimoine. Nous serons toujours très sélectif. En 2018, nous avons étudié des dossiers potentiels pour un montant de 19 milliards d’euros mais nous n’avons acheté qu’un seul immeuble à Neuilly-sur-Seine pour un montant de 30 millions d’euros ».

Un potentiel de 130 millions d'euros de loyers supplémentaires

En matière de développement, le groupe compte relancer sa croissance à partir d'un portefeuille de développement centré sur les bureaux franciliens: celui-ci dépasse 3 milliards d'euros et le groupe promet qu'il créera au moins 130 millions d'euros de loyers en plus d'ici à 2024, soit un cinquième de leur niveau actuel.

Commentaires

Gecina se recentre sur le bureau à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur