En direct

GDF Suez, Vinci et Areva s'allient dans l'éolien en mer
Champ d’éolienne Alpha Ventus d'Areva, Mer du Nord, Allemagne - © © Newscastwire

GDF Suez, Vinci et Areva s'allient dans l'éolien en mer

le 19/05/2011  |  CalvadosSeine-MaritimeCôtes-d’ArmorLoire-AtlantiqueEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Calvados
Seine-Maritime
Côtes-d’Armor
Loire-Atlantique
Europe
Valider

Cette alliance vise à répondre conjointement à l'appel d'offres annoncé par le président de la République pour la mise en place de cinq parcs éoliens au large des côtes françaises, dans le cadre d'un programme de développement de 6.000 MW offshore prévu à l'horizon 2020.

Cet accord entre trois acteurs majeurs dans les domaines des énergies renouvelables - avec GDF Suez, premier premier producteur éolien en France, et Areva, le deuxième acteur européen de l'éolien en mer - et de la construction "est exclusif" sur trois champs: Dieppe-Le Tréport, Fécamp (Seine-Maritime) et Courseulles-sur-Mer (Calvados).
Pour les trois groupes, ces trois champs offshore permettraient de couvrir pour une durée moyenne de 30 ans la consommation d'électricité de plusieurs millions d'habitants.
Leur installation mobiliserait des milliers d'emplois locaux directs et indirects durant les années de construction et jusqu'à 4.000 emplois directs et pérennes pour les activités industrielles de production, d'exploitation et de maintenance.
Le premier appel d'offres visant à installer 3.000 mégawatts (MW) d'éoliennes en mer au large des côtes françaises, annoncé en janvier, doit être lancé au cours de ce mois, en vue d'une remise des offres en novembre 2011.
Cinq zones propices ont été définies, sur les façades nord et ouest de la France: Le Tréport avec 110 km2 et une puissance maximale de 750 MW, Fécamp avec 88 km2 et une puissance de 500 MW, Courseulles-sur-Mer avec 77 km2 et une puissance de 500 MW, Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) avec 180 km2 et une puissance maximale de 500 MW et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) avec 78 km2 pour une puissance de 750 MW.
Les lauréats sélectionnés devront confirmer la faisabilité du projet à l'été 2013. Les installations devront alors être construites progressivement à partir de 2015.

En éclairage ci-contre : 2 vidéos. La technologie de l'éolienne M5000 et le chantier d'assemblage des éoliennes du champ d’éolienne Alpha Ventus en mer du Nord (Allemagne).

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil